5 façons d’ajouter plus de fun dans votre vie !

Bonjour Beauté!

Je vous écris en ce 3ème jour de migraine, alors je sais que ce que j’ai besoin de ce que je vous suggère aujourd’hui au moins autant que vous J. Vous voyez, je prends ma vie au sérieux, et je pense que c’est bien, mais je prends également tout au sérieux et c’est trop. Je travaille, je prends soin de ma famille, je m’assure qu’il y a à manger sur la table chaque jour, j’accepte des nouveaux clients, j’aide mes filles à faire leurs devoirs, je nourris les chiens, nettoie l’aquarium… Et je réalise que me sentir légère, joyeuse, joueuse, spontanée, ça me manque. Mon enfant intérieur, mon esprit libre enfoui tout au fond de moi me manque…

Mais ceci étant dit, où puis-je trouver l’interrupteur, comment puis-je y accéder à nouveau et que cela signifie-t-il en pratique ?

Il ne s’agit pas de changer qui je suis ; j’apprécie d’être une personne digne de confiance et sérieuse. Mais il s’agit de changer quelques habitudes…Alors voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire pour ajouter du fun :

  • Trouvez un nouveau hobby : J’ai fait rire quelques personnes quand je leur ai annoncé avoir démarré le pole dance, et bien c’est un bon début ! Et maintenant j’ai même rendu mes amies (et enfants) curieuses, aussi nous y allons ensemble cet après-midi (je prie pour que ma migraine s’arrête d’ici là…). J’ai également arrêté la batterie et démarré la basse à la place (je pensais que la batterie était l’une des causes de ma migraine). Je ne sais pas pour vous, mais j’adore l’énergie des débuts, j’adore commencer quelque chose. Alors, que je devienne ou non une bonne joueuse de basse ne m’importe peu, ce qui m’importe c’est que j’essaie et que cela m’amuse…
  • Réduisez votre stress : mettez de côté pour 10 minutes vos activités et devoirs (ils seront toujours là à vous attendre jusqu’à votre retour) et méditez pendant 10 minutes (ou dansez), mais reposez votre cerveau. Vous pouvez utiliser la méthode Pomodoro pour travailler : mettez un chrono pour 25 minutes de travail ininterrompu puis prenez 5 minutes de pause et détendez-vous avant de recommencer pour 25 minutes.
  • Riez davantage : si, comme moi, vous ne riez pas si facilement, trouvez d‘abord des personnes, des films qui vous font rire et faites une liste (un de mes films comiques préférés est Un poisson nomme Wanda, l’avez-vous vu ?). Et procurez-vous les DVDs ou téléchargez les films afin qu’il vous soit facile de les regarder et de rire !
  • Soyez ami(e) avec une personne rigolote, fréquentez des enfants : rire est contagieux, ma plus jeune fille a un rire si contagieux qu’elle peut faire rire une pièce entière sans que personne ne sache pourquoi ils rient. Fréquentez des gens qui vous font rire, qui vous remontent le moral, qui disent toujours quelque chose de drôle…
  • Dansez! Mettez des chansons de votre adolescence, des chansons sur lesquelles vous ne pouvez pas vous empêcher de bouger quand vous les entendez, des chansons sur lesquelles vous dansiez en boite, mettez le DVD de Mamma Mia ou de Fame, et laissez-vous aller à danser comme une folle, personne ne vous regarde de toute façon !

Si vous ne profitez pas de la vie

Alors, que faites-vous pour avoir plus de fun ? Dites le moi !

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Mon top 20 « Je prends soin de moi »

Bonjour Beauté!

J’ai choisi il y a quelques jours mon mot pour 2018, et je vous invite à en faire de même, afin que vous vous en serviez comme guide quand vous aurez besoin de faire des choix cette année, pour vous demander : ce choix me sert-il, me rapproche-t-il de mon objectif ou m’en éloigne-t-il ? Mon mot est Equilibre, car je veux cette année porter une attention toute particulière à ma sante, et je veux atteindre un équilibre entre le travail, la vie de famille, l’apprentissage, profiter de la vie et du temps pour moi. La vie est toujours un équilibre à atteindre, mais cette année c’est mon objectif. Alors, quel est votre mot ?

Ca m’a ensuite conduit à considérer les résolutions du nouvel an, et à me demander si je voulais m’engager sur des résolutions. Je ne suis pas vraiment une fan de m’engager à faire une longue liste de choses que je pense je devrais faire, pour ensuite les oublier ou pire, m’apercevoir que je ne fais rien de tout cela (et me sentir coupable)…Alors, à la place, j’ai décidé de faire une liste du top 20 des choses a faire pour prendre soin de moi, liste que je pourrais utiliser quand je le désirerai. Voici donc mon top 20, j’espère que cela vous inspirera à faire votre liste également (je vous livre également une liste vierge ci-après) et à la garder près de vous pour que vous l’utilisiez souvent !

top 20 Soins de Soi (1)

top 20 Soins de Soi-blc

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Pourquoi le contrôle est illusoire…

Bonjour Beauté!

Je me sens forcée de continuer sur mon sujet favori : le lâcher-prise… Les résultats de mes tests sont normaux (et c’est une bonne chose), cependant les maux de tête s’accrochent à moi comme un amoureux transi, alors que de mon coté je fais tout pour me détendre et ne pas autant remplir mon agenda qu’avant… Peut-être que c’est ca le problème, j’essaie « trop »…

Mardi dernier, j’étais à ma leçon de chant. Pour une fois je ne m’enregistrais pas (pour économiser ma batterie !), et je réussissais mes vocalises mieux que d’habitude. Je me suis alors demandée, est-ce parce que je ne me mets pas la pression en ne m’enregistrant pas ? Ensuite ma prof me demanda de lâcher un peu lorsque je chantais les chansons, et la aussi ce qui est sorti était mieux qu’avant… C’était une bonne leçon, que je ferais mieux de ne pas contrôler ce qui sort de ma bouche 😉

Vendredi, lors d’une conversation, nous parlions des gens qui essaient de tout contrôler, les « control-freak », et comment en essayant justement de contrôler tout et tout le monde autour d’eux, ils finissent par obtenir le contraire de ce qu’ils veulent (rébellion, abandon et solitude…).

Et pourtant, en cherchant une citation qui me plaise, je suis tombée sur tellement de citations qui prônaient le contrôle de soi…Je pense que nous devons vraiment faire attention ici. Je suis d’accord que nous avons le contrôle de nos pensées, de notre esprit, encore que je reconnaisse également combien cela est difficile parfois. Mais je ne crois pas que nous devons être dans le contrôle de nous-mêmes en permanence, autrement nous perdrions tout le fun 😉 ! Est-ce que les jeunes enfants sont dans le contrôle ? Ne s’amusent-ils pas beaucoup plus que nous ?

Enfin, comme le dit la citation que j’ai choisie, la seule chose que nous pouvons contrôler, c’est le moment présent. Alors profitons-en au maximum. Demandons à notre enfant intérieur ce qu’il voudrait, à cette minute, ce qu’il voudrait ressentir. Écoutons-le, comme c’est une partie de nous que nous avons tendance à oublier, et cette partie de nous a besoin que nous respections ses besoins et la nourrissions, car ses besoins sont également les nôtres.

Copy of we only have control, over two moments in our lives_ here and now.Randi G Fine

Et Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Comment lâcher prise…

Bonjour Beauté!

J’ai ressenti hier que j’avais finalement relâché un peu de pression (c’est-a-dire que je ne me sentais plus comme une cocotte-minute ;-)) et je me suis demandée ce qui s’était passé et comment ca s’était passé. J’ai déjà écrit sur le lâcher-prise (cliquez ici), mais voici mes nouvelles idées sur le sujet :

  • Je revois mes priorités en permanence (c’est-à-dire à chaque fois que quelque chose se passe qui perturbe mon programme bien établi !). en ce moment, j’aurais du être en train de déguster du vin avec notre club de dégustation, mais ma fille cadette était malade hier soir, aussi nous l’avons récupérée de chez ma mère et avons décidé de la garder ici. Alors, même si je manque une bonne dégustation, je suis à la maison, détendue, et heureuse de pouvoir être ici pour elle (Et d’avoir le temps de vous écrire sans stresser) !
  • J’essaie de vouloir moins contrôler, tout en restant plutôt organisée, mais au moins plus détendue face aux imprévus. Nous avons organise pour ce week-end, pour nos amis de notre club de dégustation hollandais, un week-end oenotourisme, rempli (probablement un peu trop !) de visites à des domaines viticoles… Le premier jour, nous étions déjà en retard pour notre déjeuner et première dégustation, alors nous avons appelé et suggéré de commander les plats par téléphone pour faciliter la tache du chef, mais finalement ce n’était pas la peine. Le deuxième jour, même histoire, nous étions encore très occupes à notre première dégustation quand nous avons réalisé que nous serions en retard pour la deuxième… Mais bon, rien de tout ca n’est grave, finalement, n’est-ce-pas ? Les gens sont plutôt compréhensifs quand on leur explique, et si nous en avions manque une complètement par faute de temps, et bien tant pis ! Je continue simplement à apprendre à prévoir moins de choses dans l’agenda pour le prochain week-end oenotourisme ! (oh mon Dieu, ca a un air de déjà vu la aussi !!!)
  • Je me prends (et prends les choses) moins au sérieux ; j’attache moins d’importance a ce qui se passe autour de moi. Cela ne veut cependant pas dire que je passe en dernier (surtout quand aujourd’hui en France c’est la fête des mères !)! Cela veut juste dire que je laisse les choses glisser, sans y être trop attachée, et que j’ai davantage confiance que tout va bien se passer. Ce week-end, nous sommes 10 à la maison. Je ne peux pas prendre soin de tout ni de tout le monde, mais je peux avoir confiance, tout va bien se passer, avec les dégustations et le reste !

Copy of If you ever start taking things too seriously, just remember that we are talking monkeys on an organic spaceship flying through the universe.Joe Rogan

Alors, comment pouvez-vous vous aider en prenant les choses avec un peu plus de légèreté également ? Et en trouvant la dose de lâcher-prise qui vous convient (sans abandonner toutes vos responsabilités non plus !) ? Parfois, il suffit de se poser des questions telles que : Qu’est-ce qui est le plus important pour moi à cet instant ? Puis-je y faire quelque chose ou pas (si non : lâchez prise !!!). Dites-moi quelle est votre expérience à ce sujet !

Et Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

L’Univers a le sens de l’humour…

Bonjour Beauté!

Mes maux de tête ont finalement eu l’air de se dissiper cette semaine, après un mois, et il faut dire que j’ai essayé de prendre mieux soin de moi et de mon agenda. Mais quelque chose s’est passé vendredi après-midi qui m’a fait rechuter, et il est revenu pour la nuit…

J’ai fait confiance au GPS pour me rendre à un rendez-vous, mais cela m’a fait aller dans le centre d’un petit village. Malheureusement, qui dit petit village dit ruelles étroites (ce qui n’était pas indiqué dans le village lui-même). Alors je me suis retrouvée bloquée alors que j’essayais de prendre un virage pour sortir de ce dédale de ruelles. Et j’ai fait de belles rayures sur la voiture. Et je me suis dit que je n’y arriverai pas toute seule, aussi j’ai hélé un maçon qui travaillait pas loin et lui ai demande de venir me guider. Il est gentiment venu et m’a aide jusqu’à ce que je sois correctement engagée dans la ruelle et puisse sortir de la. En sécurité, mais sérieusement énervée. Moi qui étais fière de ne pas avoir fait une seule égratignure à aucune voiture depuis 15 ans, me voici avec de grosses rayures sur celle-là…

Mais bon, je ne peux que l’accepter et passer à autre chose. Ce matin, j’ai finalement reçu le message… En repensant a la voiture, j’essayais de faire rentrer quelque chose trop gros (notre grosse voiture) dans quelque chose de trop petit (les ruelles étroites de Malemort), et je pouvais enfin voir la relation entre ma vie a l’heure actuelle, essayant d’en faire rentrer trop dans mon agenda bien charge… J’ai toujours cru qu’au plus on en faisait, au plus on pouvait en faire. Je dois admettre maintenant qu’il y a une limite à ça, et c’est quand ma tête explose… Ou plutôt, ça devrait être avant qu’elle explose 😉

Donc, ma leçon a moi, une fois encore, est de prendre soin de moi. J’ai l’impression de recevoir des rappels et de ne pas y faire assez attention, alors du coup j’en reçois un gros, voire 2, suffisamment gros pour que je m’arrête et les examine (et demande de l’aide).

On dit qu’on prêche toujours ce qu’on a le plus besoin d’apprendre, et oui je suis une grande avocate de « prendre soin de soi », mais là je dois vraiment l’appliquer à moi-même… Alors mesdames, pouvez-vous me promettre de ne pas faire les mêmes erreurs que moi, et prendre bien soin de vous, ou demander de l’aide avant que ce devienne impossible à gérer ? Rappelez-vous, ce n’est pas une faiblesse que de demander de l’aide, et aucune de nous n’est supposée être une superwoman (encore que ce serait vraiment genial1). Alors, pour honorer ceci, commencez par prendre une pause de 5 minutes pour vous là tout de suite !

Copy of I have come to believe that caring for myself is not self-indulgent.Caring for myself is an act of survival.Audre Lorde

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

5 conseils pour trouver votre équilibre

Bonjour Beauté!

Après 2 semaines passées à combiner un nouveau job à temps-partiel et mes autres activités, je suis encore occupée à trouver mon équilibre travail-vie privée, comme j’ai l’impression qui je suis constamment en train de jongler. J’ai lu récemment (je ne me rappelle plus ou, désolée !) que l’équilibre que je recherche n’existe pas, car nous allons à gauche, puis à droite, puis à gauche, mais il n’existe aucun point d’équilibre au milieu, nous bougeons en permanence (un peu comme un GPS qui réajuste sa course en permanence ;-)). Et peut-être que c’est vrai. Trouver son équilibre, c’est un peu comme chercher le Saint Graal…

Mais, de la même manière, quand la vie vous force a revoir qui vous êtes et ce que vous voulez vraiment, vous allez très probablement chercher un nouvel équilibre, et aller à gauche et à droite plusieurs fois avant de se stabiliser quelque part au milieu.

Je pense qu’il est important de garder ce qui suit à l’esprit :

  • Nous (en fait, tout le monde sur terre ;-)) sommes un « travail en cours », et nous le serons toujours. Et c’est génial ! Car cela nous donne de l’espoir ! Rappelez-vous, « la seule constant dans la vie est le changement », disait Héraclite il y a déjà longtemps… Du coup, nous ne serons jamais « finis », car nous voudrons toujours plus, ou quelque chose d’autre, alors nous ferions mieux d’accepter ca dès maintenant !
  • Nos priorités changent, nos gouts changent. Ce que vous désirez aujourd’hui peut être différent demain. Quand je revisite ma liste Etre Faire Avoir, je l’ajuste, j’enlève des choses et j’en rajoute. La base peut rester la même (J’adore toujours apprendre de nouvelles choses et je veux toujours une nouvelle voiture ;-)) mais certaines choses n’ont pas la même priorité qu’il y a quelques mois. Alors prenez le temps de revoir vos priorités régulièrement !
  • Prenons un jour après l’autre. Dans un jour donne, avez-vous assez de choses qui vous donnent de l’énergie, comparé à celles qui vous pompent de l’énergie ? Ou peut-être vous en avez davantage, car vous avez pris un jour de repos et c’était un jour entièrement pour vous ;-). Et si ce n’est pas le cas, comment pouvez-vous encore équilibrer cette journée avec quelque chose de positif et qui vous tient à cœur ?
  • La vie nous teste. Tous. Les. Jours. N’avez-vous pas ce sentiment également ? nous déclarons que nous voulons quelque chose, et puis quelque chose d’autre nous arrive, comme pour dire : êtes-vous sur ? et pourquoi pas ceci ? La vie nous propose de nouvelles leçons tous les jours, et de nouveaux tests également ! C’est à nous de choisir si nous voulons apprendre cette nouvelle leçon – ou pas. Sinon, l’occasion se représentera plus tard, sans aucun doute. Donc, si nous ne voulons pas l’apprendre aujourd’hui, c’est tout à fait permis de remettre ca à plus tard…
  • Ne vous comparez pas, je répète, ne vous comparez pas aux autres. Vous trouverez toujours quelqu’un qui pourra en faire plus, faire mieux, faire plus vite etc.… Donc se comparer aux autres est mortel, car vous ne serez jamais satisfait de vous ainsi. vous pouvez, par contre, vous comparer à qui vous étiez auparavant, tant que c’est à votre avantage 😉 Oui, nous vieillissons (je préfère dire nous nous bonifions ;-)), peut-être pouvons-nous moins en faire qu’avant, mais regardez combien nous sommes devenus plus « sages », nous en savons bien davantage sur la vie, nous avons grandi et nous avons accompli beaucoup !

There is no such thing as work-life balance. Everything worth fighting for unbalances your life.” ― Alain de Botton-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine