Désencombrez votre vie !

Bonjour Beauté!

Cela ressemble à une nouvelle thématique pour moi… En l’espace d’une semaine, c’est revenu plusieurs fois pendant des conversations entre amis, sur mon Pinterest, etc. aussi je suppose que cela signifie que je dois y faire attention ;-). J’ai déjà commencé à désencombrer ma maison en donnant ou vendant des vêtements que nous n’utilisons plus, mais ceci ne concerne pas seulement l’encombrement physique. Il y a toutes sortes d’encombrement : les encombrements d’emails (j’en ai environ 900 dans ma boite de réception…), l’encombrement électronique (et je dois avouer que mon ordinateur devient de plus en plus lent), l’encombrement des papiers… et pour finir, l’encombrement de notre cerveau ! Je suis coupable de tous, l’êtes-vous aussi ?

Ceci étant dit, cela ne signifie pas que nous devons tous nous transformer en Marie Kondo… De plus, son style minimaliste ne nous convient pas forcement à tous ! Autant je voudrais volontiers voir ma maison toujours organisée et impeccable, autant le fait d’avoir des enfants complique quelque peu la tâche !

L’idée maitresse du désencombrement, c’est de faire de la place pour de nouvelles choses (et / ou de nouvelles personnes). Si votre maison est déjà remplie, il n’y a plus de place pour recevoir ou accueillir quoi que ce soit de nouveau. Pas de place pour de nouvelles affaires dans la maison, pas de temps pour une nouvelle activité, pas de temps pour vous, pas de temps pour de nouvelles relations… Mais si vous arrivez à créer un peu de vide ci et là, vous montrez votre volonté de faire de la place pour du neuf. Et pourtant, comme vous, je sais combien il est difficile d’arrêter une relation (ou de réaliser qu’elle est déjà finie), de démissionner de votre job et prendre un risque, et de vous débarrasser d’affaires que vous gardiez « au cas où »… Je ne vais pas vous donner de conseils sur la manière de désencombrer, je laisse ça aux professionnels, mais je voulais juste vous encourager à laisser partir ce qui ne vous sert plus, que ce soit des vêtements, des vieux papiers, des vieux livres, de vieilles choses, et de remarquer après coup combien vous vous sentez plus léger(e) et mieux après cet exercice !

Si, au contraire, votre vie vous semble déjà vide, et bien c’est une bonne nouvelle : ça signifie que vous avez déjà de l’espace pour du nouveau, alors je veux vous encourager à utiliser cet espace du mieux possible, pour choisir vous-même quelque chose / quelqu’un, au lieu de laisser faire la nature qui, ayant horreur du vide, va le remplir à sa manière avec des choses et des gens que vous n’auriez peut-être pas choisis…

Sur ce, je vais m’attaquer à désencombrer une armoire…

Copy of Clutter isn't just the stuff in your closet. It's anything that gets between you and the life you want to be living.

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Inspirez et soyez inspirée

Bonjour Beauté!

Quelle était la dernière fois où vous avez été inspirée par quelqu’un qui a croisé votre route ? Cela vous arrive-t-il souvent ? Je crois que nous sommes conditionnés à remarquer davantage les comportements que nous n’aimons pas. Mais moins souvent ceux qui nous inspirent… Ne nous focalisons pas toujours sur ce que nous pouvons améliorer au lieu de ce qui est déjà bien en nous ? (Et la vie en entreprise, ses revues de performances annuelles ne sont-elles pas un exemple parfait où l’on pointe du doigt nos manquements ?)

Et bien, ce matin j’ai amené mon mari et ma belle-mère à l’aéroport, et l’employé Air France au check-in était tellement agréable, il était accueillant, chaleureux, avec le sens de l’humour, et tout ça un dimanche matin à 7h45… Je n’ai pu faire autrement que de le complimenter (parce que je trouve cela si rare !).

Du coup, cela m’a fait réfléchir au fait d’être une inspiration pour les autres et d’être inspirée moi-même. Quand suis-je inspirante pour mon mari et mes enfants ? Quand suis-je inspirante pour mes amis ? Quand le sont-ils pour moi ?

J’ai donc cherché quelques pistes pour être une personne inspirante, et c’est ce que je vous livre aujourd’hui :

  • Dites la vérité : peu importe de quoi il s’agit, l’authenticité est toujours primordiale. Même si partager vos ressentis vous fait vous sentir vulnérable, partagez de toute façon. Soyez vraie avec vous-même. Les autres se sentiront connectés à vous, ils sauront ce que vous pensez et ils vous feront confiance.
  • Tirez-les vers le haut : un compliment fera des miracles et ramènera le sourire sur un visage renfrogné. Prendre dans ses bras un enfant ou un ami leur montrera combien ils comptent pour vous, et ça n’a pas de prix. Montrez-leur le verre à moitié plein quand ils le voient à moitié vide. Aidez-les à remarquer le chemin parcouru. Aidez quelqu’un qui en a besoin. Aidez une vielle dame à traverser la rue. Complimentez à un enfant qui vient de finir un dessin. Dites-leur combien vous êtes fier(e) d’eux.
  • Soyez enthousiaste : être une personne ouverte et fun est attirant et contagieux. Faites rire les gens, faites les sourire. Montrez-leur que vous êtes ravie(e) d’être en leur compagnie. Soyez celui qui fait des suggestions et qui est toujours partant pour essayer de nouvelles choses. Parlez avec passion de ce qui vous tient à cœur.
  • Visez la lune : soyez ambitieux. Les gens ambitieux croient qu’ils peuvent atteindre les étoiles et ils feront tout ce qui est nécessaire pour y arriver. Soyez comme eux. Travaillez à améliorer constamment votre vie, et vous tirerez les autres vers le haut en chemin.
  • Croyez en eux, challengez-les : même (et surtout si) quand eux-mêmes ne croient pas en eux ! S’ils savent que vous croyez qu’ils peuvent le faire, ils le feront plus facilement parce qu’ils voudront se montrer à la hauteur de vos espérances.

Vous rappelez-vous de la dernière personne qui vous a inspiré et pourquoi ? J’aimerais beaucoup en savoir plus, partagez avec moi si vous le pouvez !

Copy of girls' weekend guide to

Pour finir, je voudrais vous remercier tous pour vous petits messages. J’adore les lire, alors surtout continuez !!!

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Peut-on vraiment changer ?

Bonjour Beauté!

Il y a quelques semaines, j’ai regardé une (longue) interview de Tony Robbins, et ce qui m’a le plus marqué dans cette vidéo, c’est ce dont je veux vous parler maintenant. Ce même sujet (« peut-on réellement changer ») m’a un jour causé une énorme dispute avec une amie à moi. Je pense que Tony Robbins aurait réussi à nous mettre d’accord 😉 Au cas où vous ne connaissez pas encore ce géant, regardez https://www.tonyrobbins.com.

Mon opinion était que les gens peuvent changer et la sienne était à l’opposé. Et bien, le point de vue de Tony est qu’il est facile de changer si vous décidez de changer une façon de faire, une habitude et non pas un être humain. Je pense qu’il a tout a fait raison. Même si nous changeons avec le temps (lequel d’entre nous n’a jamais entendu : « tu n’es plus la même personne que celle que j’ai rencontrée/épousée » ou pourrait avoir dit cela à son conjoint ?…), nous ne voyons pas le changement en lui-même comme quelque chose de facile, et nous abandonnons souvent avant d’essayer…

Il est vrai que changer demande du travail et de la patience. Si c’était facile, nous (et l’humanité) serions probablement bien plus avancés dans notre développement personnel…

Mais il en est ainsi également de la maitrise d’un sport ou d’une compétence, et pourtant nous le faisons (quand nous sommes motivés…). Nous apprenons à marcher, même si pour cela nous devons tomber et nous relever des centaines de fois avant de finalement y arriver, nous apprenons à faire du vélo, d’abord avec les petites roues et puis sans, nous apprenons à jouer d’un instrument (dans mon cas, même avec énormément de travail, je ne pense pas devenir un jour une bonne batteuse, mais peu importe ! ;-))…

Quand nous sommes occupés à changer, nous sortons de notre zone de Confort pour entrer dans notre zone d’Apprentissage, ce qui peut être douloureux. Mais seulement jusqu’à ce que nous soyons à la fin de notre apprentissage du changement et que cela fasse ensuite partie de notre zone de confort. Mais nous ne gagnons jamais rien à rester en permanence dans notre zone de confort, n’est-ce pas ?…

Je pense que ce qui est important est pourquoi nous le faisons, ce qui nous motive à changer. Est-ce la douleur ou le plaisir ? Je crois que l’évitement de la douleur est un motivateur plus important que la recherche du plaisir. Mais ce dont je suis sure, c’est que nous avons besoin d’avoir un grand Pourquoi afin de traverser le processus de changement et de persister jusqu’à ce que la nouvelle habitude soit installée et devienne notre nouvelle routine…

Et obtenir des résultats rapidement nous motive à continuer… Les recherches disent (ma référence sur ce sujet : Robin Sharma et Mindvalley) que cela prend 66 jours pour installer une nouvelle habitude. 66 jours, c’est plutôt long si vous devez attendre tout ce temps avant d’observer des résultats, mais parfois il est possible d’en voir plus rapidement. Par exemple, quand j’ai commencé à écrire sur mon journal de gratitude, à chaque fois je me sentais bien, et le fait me sentir bien est devenu plus présent dans ma vie, et heureusement ca n’a pas pris 66 jours pour m’en apercevoir ou me sentir ainsi ! Ou si vous voulez par exemple démarrer la routine du Miracle Morning (lisez le livre de Hal Elrod ou mon billet ici), vous devriez rapidement remarquer que vous vous sentez mieux, plus concentre, plus vif etc… après seulement quelques semaines. Pensez-y lorsque vous voulez changer une habitude. Combien de temps cela va-t-il vous prendre pour voir des améliorations de votre situation ?

Ce qui m’a aide, lorsque j’étais occupée à installer une nouvelle habitude, c’était d’installer une nouvelle routine appropriée (et ce qui m’a dérangé, c’était de changer ma routine habituelle, comme quand je voyageais par exemple). Donc, dans le cas du journal de gratitude, le fait de l’avoir à coté de mon lit m’a aide à le faire tous les soirs avant de m’endormir (alors que je l’ai interrompu lorsque je voyageais). Ce qui marche pour moi également, ce sont les stimuli externes, comme des rappels sur mon portable ou des post-its sur mon frigo ou sur l’ordinateur, jusqu’à ce qu’ils deviennent transparents et que je ne les voie plus, ce qui signifie qu’il est temps de les changer de place/de changer de son etc. !

Alors… quel prochain changement allez-vous mettre en place ? Dites-moi !

le changement est difficile au debut-2

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Pourquoi attendre ?

Bonjour Beauté!

Avez-vous déjà écrit la liste de vos envies ? (si non je vous encourage à vous arrêter là et le faire, et je vous joins un modèle dans ce billet – mais une jolie feuille de papier fera l’affaire, ou votre bullet journal !) Vous savez, cela consiste à lister toutes les choses que vous avez envie de faire ou voir un jour, avant que vous ne soyez plus là ? Ok, vous l’avez maintenant ? Peut-être avec un saut en parachute, ou une grande randonnée ? De nouvelles langues (ou) à apprendre, des nouvelles compétences à développer, des endroits magiques à visiter ?…

Et bien, ce n’est pas suffisant d’avoir une jolie liste pleine de choses super, la prochaine étape est de prévoir et réellement faire ces choses. Parce que si vous ne le faites pas, cela signifie qu’elles n’étaient alors que des rêves que vous n’avez jamais vraiment pensé réaliser un jour, elles étaient simplement des jolis rêves au moment où vous avez fait votre liste… Je voudrais vous suggérer de faire de 2018 l’année où vous réalisez la plupart des choses sur votre liste (ne vous souciez pas de finir la liste, si c’est le cas, je suis sure que vous trouverez de nouveaux rêves à réaliser !) Parce que finalement, pourquoi attendre ? Attendre d’avoir plus d’argent ? Plus de temps libre ? Plus d’énergie ? Désolée de vous décevoir, mais ça ne va pas venir à vous si vous n’y travaillez pas et ne faites pas des choix parfois difficiles. Et être en bonne santé ne va pas tout seul non plus, on doit y faire très attention et la maintenir, en prenant grand soin de nous… Désolée de vous remuer un peu, mais « La vie c’est ce que vous en faites », alors faites de la votre une vie qui vaut la peine !

Il y a environ une semaine, j’ai fait l’une de ces choses sur la liste de mes envies. J’avais toujours rêvé d’essayer la Pole Dance, mais je n’avais jamais rien fait à ce sujet, à part prendre un prospectus de l’école de pole dance la plus proche de chez nous. Et soudain, je me suis dit, mais qu’est-ce que j’attends pour le faire ? Si je ne faisais pas le premier pas, ça n’allait jamais se faire tout seul… Alors j’ai appelé, pris rendez-vous pour une séance d’essai, convaincu une amie de m’accompagner, et nous voilà en train de tourner autour de la barre ;-). Et on a adoré ! (Et oui, on y retourne ! et oui, je me suis souvenue que j’avais des abdos, mais très bien cachés !)

Alors, oui, celui-là était facile à réaliser, mais je suis sûre que vous en avez également des faciles dans votre liste… Peut-être s’agit-il d’un nouveau sport, comme moi, peut-être d’une nouvelle langue, peut-être est-ce un pays que vous voulez découvrir, faites le premier pas, prenez rendez-vous, trouvez une école de langues (sur place ou en ligne), cherchez des infos sur le pays que vous voulez visiter, etc… Mais soyez une battante, foncez pour réaliser vos rêves aujourd’hui !

J’espère vous avoir fait réfléchir à la liste de vos envies ;-). Je serai ravie de lire vos actions !

liste de mes envies

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

5 manières de stimuler votre créativité

Bonjour Beauté!

La créativité est très importante pour moi. J’adore créer, que ce soit l’écriture d’un billet de blog ou crocheter un nouvel amigurumi, ou inventer un nouveau jeu à utiliser dans mes leçons, ou la préparation d’un nouveau challenge… La créativité est quelque chose que je chéris et nourris. Et parfois quand j’ai l’impression de ne plus en avoir, je suis déprimée et impatiente qu’elle revienne !

Vous n’avez probablement pas la même relation que moi avec la créativité, cependant je crois qu’être créatif peut tous nous aider dans notre vie quotidienne. Cela nous aide à trouver des solutions aux problèmes ou aux challenges auxquels nous sommes confrontés, cela nous aide à grandir car nous agissons alors d’une manière différente de notre habitude, cela nous rend fier(e) de nous pour avoir trouvé une solution originale.

Comment pouvons-nous stimuler notre créativité ? J’ai trouve 5 manières qui fonctionnent pour moi et j’espère qu’elles peuvent vous aider également !

  • Continuez à créer et pratiquer votre art. Si pour vous c’est l’écriture, vous connaissez probablement déjà les pages du matin et possédez probablement déjà cette routine d’écrire tous les jours pour vider votre esprit. Quand j’ai arrêté d’écrire pour mon blog, à cause d’un sérieux manque de temps, j’ai bien cru que la source était tarie et que je serai plus jamais inspirée pour redémarrer et tenir la route. Mais me voici, quelques semaines après la reprise, me sentant toujours inspirée, simplement parce que j’ai repris cette habitude d’écrire toutes les semaines… Comme avec le crochet ou ma pratique intensive fait de moi une experte, car au plus je fais, au plus je peux improviser, innover, créer moi-même des modèles, au lieu de suivre ceux de quelqu’un d’autre…
  • Ne vous censurez pas. Comme lorsque vous faites un brainstorm, vous devez d’abord exprimer tout ce qui vous passe par la tête – même ce que vous considérez comme stupide – avant de pouvoir commencer à mettre de l’ordre dans vos idées et garder les meilleures. Aucun rêve ne peut être trop grand, aucune idée trop folle, il y a toujours quelque chose de bien à en tirer, et n’est ce pas ainsi que les meilleures inventions ont été créées ?
  • Changez de perspective. Si vous sentez par exemple que vous êtes bloqué(e) et ne pouvez trouver de solution à votre problème, mettez-vous à la place de quelqu’un d’autre et demandez-vous : que ferait cette personne dans ma situation ?
  • Aérez votre esprit. La créativité a besoin d’espace pour s’exprimer. Si vous êtes trop occupé(e) pour vous arrêter un moment, vous détendre, peut-être pour méditer, alors vous n’avez pas de place pour la créativité. Alors faites de la place dans votre agenda et dans votre tête, mettez les soucis et les listes de choses à faire de coté pour les reprendre plus tard, et laissez votre esprit rêvasser et créer…
  • Demandez de l’aide. Ok, je risque d’en perdre quelques uns ici… mais pour ceux qui croient que nous sommes guidés, demandez à vos guides et anges de vous aider sur une question ou un problème spécifique. Je voudrais vous conseiller une conférence TED que j’ai visionné il y a quelques années, d’Elizabeth Gilbert (l’auteur de Mange, Prie, Aime). Elle suggère que nous avons un génie… au lieu d’être un génie… Regardez-la ici : https://www.ted.com/talks/elizabeth_gilbert_on_genius/transcript?language=en

J’espère vous avoir donné quelques pistes et accueillerai les vôtres avec plaisir !

vous ne pouvez pas épuiser la créativité

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Finissez ce que vous commencez !

Bonjour Beauté!

Quand je travaillais encore dans le monde de l’entreprise, j’ai fait une fois un test de personnalité, le test des Rôles en Equipe Belbin. Il divise les personnalités en 9 rôles différents, l’un des rôles étant le « perfectionneur » (en anglais c’était plutôt le « finisseur »). Bien entendu, chacun d’entre nous possède non pas 1, mais plusieurs rôles clés qu’il utilise régulièrement. Le test suggère que pour avoir une équipe efficace, il faut que tous ces rôles soient représentés dans l’équipe. Evidemment, le rôle qui me pose le plus de challenge est celui-là. J’adore l’énergie de la création et du démarrage, mais beaucoup moins l’énergie nécessaire pour finir une tache… C’est comme cela que ma mère me voit, comme quelqu’un qui commence beaucoup de choses mais n’en finit pas beaucoup… Et je n’ose pas compter le nombre de cours en ligne que j’ai effectivement commence mais pas encore finis…

Le seul problème avec ca, c’est que les gens qui réussissent sont ceux qui finissent ce qu’ils entreprennent, pas ceux qui s’arrêtent en route avant la ligne d’arrivée… Et je veux réussir, bien sur…

Que puis-je y faire ? La réponse est : trouver des stratégies et la motivation de finir ce que j’entreprends ! Voici donc celles que j’utilise et que je vous conseille aujourd’hui 😉

  • trouvez-vous un partenaire qui vous demandera des comptes : ce pourrait être un collègue, un ami, ou un groupe sur Facebook, ce qui est important c’est que vous exprimiez à quelqu’un ce que vous comptez faire, parce que une fois que vous l’avez proclamé, vous vous engagez à le faire, et vous préférez probablement le faire plutôt que devoir vous excuser et trouver des excuses pour ne pas l’avoir fini ;-).
  • Maintenez un Journal ou une Liste de vos Accomplissements : une belle liste a renseigner ! Que vous l’appeliez : « liste des choses dont je suis fier(e) », ou « mes réalisations », peu importe, mais c’est une très bonne façon de construire et développer votre confiance en vous et progresser. C’est également une super liste à regarder quand vous vous sentez un peu déprimé(e), car elle vous rappelle quelle personne super vous êtes et tout ce que vous pouvez accomplir quand vous y êtes décidé(e).
  • Récompensez-vous : parfois le sentiment de joie que nous éprouvons quand nous finissons une tache est déjà suffisant en soi, mais parfois nous avons besoin de plus. Au plus la tache est grande, au plus la récompense devrait l’être également 😉 ! Pas besoin de dépenser des tonnes d’argent pour ca, ca pourrait être aussi simple que de prendre le temps de bouquiner tranquillement au soleil sur la terrasse, ou faire la sieste, appeler un(e) ami(e), peu importe ce qui vous ferait plaisir à ce moment-la et que vous ne prenez jamais le temps de faire car vous avez toujours tant à faire…

Quelles sont vos stratégies pour continuer et finir vos taches ? J’adorerais savoir !

Le succès créatif

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

La compétition…

Bonjour Beauté!

Je suis toujours émerveillée de voir combien nos enfants ont des personnalités bien distinctes, et ce des le début, et comment parfois ces personnalités semblent être si loin des nôtres…

Prenez 2 enfants qui jouent par exemple. Souvent, ils sont très compétitifs et ont horreur de perdre. A l’école, ils font des sports collectifs et doivent se mesurer entre eux, en équipes. Si en plus ils sont plutôt doués à un sport, ils seront pousses à aller plus loin et à faire des compétitions. Et il ne peut y avoir qu’un premier de la classe, qu’un deuxième et qu’un troisième…

Personnellement, la compétition me pose problème. Je ne me sens pas en compétition et je n’aime pas ca. Ca ne me va simplement pas. Peut-être que je pourrais explorer mon blocage avec la compétition, mais pas aujourd’hui ;-). Et puis, ce qui est marrant, c’est que si il y a bien une chose dont j’ai horreur, c’est d’être « moyenne ». Rien que ce mot me fait dresser les cheveux sur la tête…Je n’ai pas besoin d’être la première de la classe. Je ne veux juste pas être « moyenne ». Je veux être « différente », je veux être « unique », je veux être « spéciale »…

Alors comment réconcilier tout ca ? Tout d’abord, je crois qu’il y a de la place pour tous, pour exceller dans ce que l’on aime. Je ne vois pas la vie comme quelque chose de limite, avec seulement un gagnant. Je pense que nous pouvons tous exister et qu’il y en a assez pour tous. Assez de partenaires, assez de clients, assez d’argent etc… Le fait que j’obtienne quelque chose n’empêche pas les autres d’en obtenir également. Parce que nous sommes tous différents et uniques, et que notre individualité est magnifique. Les gens sont attires par nous grâce a qui nous sommes et parce que nous sommes uniques.

Ensuite, je crois quand même à la compétition… avec soi-même. Je crois que nous sommes ici pour apprendre, grandir, nous développer, devenir une meilleure version de nous-mêmes, jour après jour. Je pense également que nous ne prenons pas assez le temps (et pas assez régulièrement) de regarder combien nous grandissons et nous développons. Je me souviens d’un temps, il y 8-10 ans, ou je me posais des questions sur le sens de la vie. Je pensais, ok maintenant j’ai un compagnon, 2 enfants, un bon travail, une belle maison, que cela signifie-t-il pour la 2eme moitie de ma vie ? Est-ce que le but va être de conserver ce que j’ai acquis, ou autre chose ? Et bien, je n’étais pas vraiment préparée pour les turbulences que j ‘ai eues depuis… Mais je suis heureuse de les avoir traversées, car je sens que j’ai beaucoup grandi et que je suis devenue plus « sage » !

Donc, la seule personne avec qui vous êtes en compétition… c’est vous !

competition quote fr

Je suis curieuse de savoir comment vous voyez la compétition… Dites-le moi sur le blog !!!

Et Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine