Etes-vous capable de recevoir ?

Bonjour Beauté!

Combien d’entre nous trouvent que « donner » est facile et « recevoir » (je veux dire vraiment recevoir…) plus difficile, et peut-être même embarrassant ? Combien d’entre nous ne peuvent pas recevoir un compliment sans le négliger ? Vous savez, l’habituel : Oh ma chérie cette robe te va si bien, elle te met en valeur. Oh cette vieille robe ?… Ou alors : ce plat est vraiment délicieux ! Oh ce n’est rien, c’est tellement facile à faire…

Si vous vous reconnaissez ici, vous rendez-vous compte que vous dérobez les autres du plaisir qu’ils peuvent ressentir en donnant ? Si vous ne pouvez pas vraiment recevoir, alors leur cadeau n’est pas accepté comme il se doit, et ils restent avec un sentiment d’inachevé, peut-être même d’incompréhension, et vous avez gâché leur expérience. Voudriez-vous que votre expérience soit gâchée ainsi lorsque vous donnez ?…

Alors, pour ceux/celles qui plaident coupable, ce que je suggère va vous demander quelques efforts… Mais cela signifie que vous le faites pour vous et pour eux également, alors vous ferez une bonne action en acceptant réellement les cadeaux et compliments 😉

Imaginons que vous receviez un compliment sur votre tenue ou sur un repas que vous avez préparé pour des amis. Allons-y une étape après l’autre, pratiquez cette première étape jusqu’à ce que vous soyez prêt(e) pour l’étape 2 !

Etape 1 : Merci, chéri(e) (ou le nom de la personne). C’est tout, ne rajoutez rien pendant 30 secondes au moins) Et souriez en les regardant dans les yeux.

Alors, quand vous êtes prêt(e) à aller un peu plus loin, que pensez-vous de :

Etape 2 : Merci chéri(e), moi aussi je trouve que ca me va bien / oui je suis fier(e) de moi (ou quelque chose d’approchant). Et souriez ! Vous n’êtes pas en train de vous vantez, vous êtes simplement d’accord avec lui ou elle et reconnaissez que ce qu’il ou elle a dit sur vous est vrai.

Si vous avez besoin de vous entrainer, je vous propose le « Jeu du compliment » avec un(e) ami(e), ou avec votre partenaire s’il/si elle se porte volontaire ;-). Je l’ai découvert quand j’étudiais le coaching par l’intelligence du cœur, et j’ai bien sûr trouvé difficile au début également ! Mais je l’ai depuis utilisé dans des Cercles et c’est toujours un bon exercice J. Le voici :

Vous faites face à votre partenaire de jeu, debout ou assis, peu d’importance. Vous pouvez aussi vous tenir les mains. Vous le/la regardez dans les yeux et vous lui faites un compliment. Ce doit être quelque chose de réel, ce doit être vrai bien sûr, et vous devez ressentir ce que vous dites. Cela pourrait être quelque chose comme : tu as de magnifiques yeux bleus, ou tu es si tolérant, ou j’adore tes cheveux bouclés, ou tu me fais toujours me sentir bien, ou quelque chose que vous aimez en cette personne. L’autre personne doit dire « Merci » comme à l’étape 1. Ensuite vous inversez les rôles et elle vous fait un compliment etc. Laissez-moi vous dire, après quelques tours, vous vous sentez tous les 2 tellement bien !

Dites-moi comment ça s’est passé pour vous !

Copy of The thankful receiver bears a plentiful harvest

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Célébrez-vous (oui, vous !)

Bonjour Beauté!

J’arrive à la fin du premier trimestre, et au numéro 80 de mes emails du lundi, et cela m’a semblé un bon moment pour célébrer. De plus, c’est le printemps, même si nous n’avons pas encore l’occasion de nous en rendre compte, des énergies nouvelles et renouvelées s’amorcent, donc encore plus de raisons de célébrer !

Alors que la semaine dernière, j’ai mis à l’honneur la gratitude, cette semaine il s’agit de fierté, être fier(e) de qui vous êtes. Alors que certains d’entre nous ont tendance l’être pour 2 ;-), la plupart d’entre nous ne le sont pas assez ! Et ce sont ceux-là que je veux encourager aujourd’hui à s’asseoir un moment pour faire ce petit exercice. Je voudrais que vous preniez des morceaux de papier colorés, pour écrire une phrase sur chaque, et que vous les rassembliez ensuite dans un bocal ou une boite. Chaque phrase devrait démarrer par : « Je suis… » ou au moins « Je + verbe d’action » !

  • Vos traits de caractère : nous avons tous un beau mélange de traits dits bons ou mauvais, concentrons-nous ici sur ceux que nous apprécions particulièrement ! En voici quelques uns que j’aime en moi :
    • Je suis créative
    • Je suis résiliente
    • Je suis serviable
  • Vos accomplissements : ne diminuez pas ce que vous avez fait, ne pensez pas un seul instant que c’était complètement normal ou facile, ne vous laissez pas dénigrer la grandeur de ce que vous avez accompli jusqu’ici. Laissez-moi vous donner quelques exemples :
    • Je suis une écrivaine : je suis en train d’écrire mon 80ème MMM and ai bien l’intention de continuer aussi longtemps que je le peux
    • J’ai mis au monde de et élevé avec succès (je m’y emploie encore !) 2 êtres humains magnifiques
    • Je parle 3 langues (je peux m’entendre me dire : oh ce n’est rien, certains en parlent 9… mais je dis a cette petite voix de se taire pour pouvoir réellement me sentir fière de moi)
  • Vos rêves non encore réalisés : nous avons encore le temps, nous ne savons jamais combien exactement, mais nous voulons encore accomplir beaucoup (avez-vous cette liste de choses à faire avant de mourir près de vous ?), n’est-ce-pas ? En tous les cas, moi oui. ! En voici quelques uns que j’ai bien l’intention de réaliser avant de partir :
    • Je vais faire du parapente cette année
    • Je travaille constamment à devenir une meilleure version de moi-même
    • J’ai l’intention de construire ou acheter ou rénover une autre maison

J’espère que mes exemples vous aideront à écrire les vôtres et à vous sentir de très bonne humeur, dites-le moi ! Les déclarer à quelqu’un d’autre aide encore davantage, je suis à votre disposition pour ce faire ! 😉

Copy of The more you celebrate your life, the more there is in life to celebrate.

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Finissez ce que vous commencez !

Bonjour Beauté!

Quand je travaillais encore dans le monde de l’entreprise, j’ai fait une fois un test de personnalité, le test des Rôles en Equipe Belbin. Il divise les personnalités en 9 rôles différents, l’un des rôles étant le « perfectionneur » (en anglais c’était plutôt le « finisseur »). Bien entendu, chacun d’entre nous possède non pas 1, mais plusieurs rôles clés qu’il utilise régulièrement. Le test suggère que pour avoir une équipe efficace, il faut que tous ces rôles soient représentés dans l’équipe. Evidemment, le rôle qui me pose le plus de challenge est celui-là. J’adore l’énergie de la création et du démarrage, mais beaucoup moins l’énergie nécessaire pour finir une tache… C’est comme cela que ma mère me voit, comme quelqu’un qui commence beaucoup de choses mais n’en finit pas beaucoup… Et je n’ose pas compter le nombre de cours en ligne que j’ai effectivement commence mais pas encore finis…

Le seul problème avec ca, c’est que les gens qui réussissent sont ceux qui finissent ce qu’ils entreprennent, pas ceux qui s’arrêtent en route avant la ligne d’arrivée… Et je veux réussir, bien sur…

Que puis-je y faire ? La réponse est : trouver des stratégies et la motivation de finir ce que j’entreprends ! Voici donc celles que j’utilise et que je vous conseille aujourd’hui 😉

  • trouvez-vous un partenaire qui vous demandera des comptes : ce pourrait être un collègue, un ami, ou un groupe sur Facebook, ce qui est important c’est que vous exprimiez à quelqu’un ce que vous comptez faire, parce que une fois que vous l’avez proclamé, vous vous engagez à le faire, et vous préférez probablement le faire plutôt que devoir vous excuser et trouver des excuses pour ne pas l’avoir fini ;-).
  • Maintenez un Journal ou une Liste de vos Accomplissements : une belle liste a renseigner ! Que vous l’appeliez : « liste des choses dont je suis fier(e) », ou « mes réalisations », peu importe, mais c’est une très bonne façon de construire et développer votre confiance en vous et progresser. C’est également une super liste à regarder quand vous vous sentez un peu déprimé(e), car elle vous rappelle quelle personne super vous êtes et tout ce que vous pouvez accomplir quand vous y êtes décidé(e).
  • Récompensez-vous : parfois le sentiment de joie que nous éprouvons quand nous finissons une tache est déjà suffisant en soi, mais parfois nous avons besoin de plus. Au plus la tache est grande, au plus la récompense devrait l’être également 😉 ! Pas besoin de dépenser des tonnes d’argent pour ca, ca pourrait être aussi simple que de prendre le temps de bouquiner tranquillement au soleil sur la terrasse, ou faire la sieste, appeler un(e) ami(e), peu importe ce qui vous ferait plaisir à ce moment-la et que vous ne prenez jamais le temps de faire car vous avez toujours tant à faire…

Quelles sont vos stratégies pour continuer et finir vos taches ? J’adorerais savoir !

Le succès créatif

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

5 clés pour être plus assertif (-ve)

Bonjour Beauté!

J’ai très souvent remarqué des femmes qui avaient de grandes difficultés à s’affirmer et pour qui la seule et ultime solution était de se séparer de leur conjoint… Et bien, heureusement, ce n’est pas nécessaire, vous pouvez aussi vous affirmer et rester en couple ;-). Je veux que vous sachiez qu’il y a des clés qui peuvent vous aider à y arriver plus facilement, et en voici quelques unes :

  1. Les gens ne peuvent pas lire dans vos pensées. J’aimerais beaucoup que ce soit vrai moi-même, mais le plus souvent ca ne l’est pas ! Les télépathes sont l’exception et non la règle. Les gens ont souvent déjà des difficultés à lire dans leurs propres pensées 😉 Ce que ca implique, cependant, c’est que si vous voulez quelque chose, il faut le demander. Que ce soit du temps, de l’attention, un massage, de la gentillesse, du respect…
  1. Vous ne pouvez pas lire dans leurs pensées. Même si vous aimeriez beaucoup également, oubliez ! Vous devez juste croire que s’ils ont besoin de quelque chose ou veulent quelque chose, ils vous le demanderont eux-mêmes ; et que s’ils ne demandent rien, c’est qu’ils sont satisfaits avec le status quo (l’alternative est qu’ils ne s’affirment pas eux-mêmes, auquel cas ils devraient lire ce billet également 😉
  1. Montrez l’exemple. Si vous voulez que votre conjoint respecte votre temps et votre besoin d’avoir du temps pour vous, montrez lui (ou elle) que vous vous respectez en prenant ce temps pour vous. Si vous voulez plus de gentillesse, soyez gentil(le). Si vous voulez plus d’attention, donnez-en. Si vous voulez prendre du temps ensemble pour partager, suggérez-le ! N’attendez pas que l’autre initie quelque chose mais faites-le vous-même, et faites le avec gentillesse.
  1. Faites une transition en douceur. La plupart du temps, la douceur est meilleure qu’une transition brutale et soudaine. Elle donne le temps aux autres de s’habituer aux changements que vous apportez.
  1. Ancrez-vous d’abord. Si vous vous attendez a une conversation difficile, si vous avez peur quand il s’agit de parler d’argent par exemple, ma dernière clé pour vous est de vous préparer en prenant une pose de pouvoir pendant 2’ au préalable (j’en ai parlé dans ma vidéo du 1er jour du cours en ligne 7 jours pour se sentir bien en un instant, regardez-la ici)

Nous n’avons pas encore approché le sujet des croyances. Mais je voudrais en adresser une ici. Vous avez peut-être peur que les autres (vos amies, votre conjoint) n’apprécient plus et ne vous aiment plus si vous changez le cours des choses en vous affirmant davantage. Et bien, vous pourriez avoir tort, ils vous apprécieraient probablement plus en vous voyant vous affirmer et pourraient se dire, finalement… Et puis, si c’était le cas, que les autres ne vous apprécient plus lorsque vous vous affirmez, et bien, pour moi cela signifierait ce que gens ne sont pas vos amis pour les bonnes raisons… S’ils vous aiment pour vous, et bien tout ce qu’ils veulent, c’est vous voir heureux(se) et épanoui(e)…

Donner l'exemple n'est pas le principal moyen d'influencer les autres, c'est le seul moyen

Et Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Pourquoi il est bon de douter…

Bonjour Beauté!

Je ne pense pas avoir déjà rencontré de personnes qui traversent la vie sans douter une seule fois, que ce soit eux-mêmes ou les autres. Et ca me semble très normal. Même si je reconnais que ca puisse être plutôt énervant parfois 😉

Supposons que vous doutiez de votre carrière, peut-être de votre prochain changement de job. Et bien, vous ne saurez pas si c’était la bonne chose a faire (ou pas) jusqu’à ce que vous changiez de job, car nous n’apprenons pas aussi bien des expériences des autres que nous apprenons de notre propres expériences. Et ce qui est mauvais pour l’un peut être la meilleure chose pour un autre. Et ce qui a pu être bien à un moment donné peut ne plus l’être quelques temps plus tard, car nous changeons en permanence.

Supposons que vous doutiez de votre relation sentimentale ou de votre partenaire. Je pense que c’est assez sain de « revisiter » ensemble, périodiquement, une relation, pour s’assurer que l’on est toujours sur le même chemin et que l’on regarde toujours dans la même direction. Et c’est certainement beaucoup plus sain que de se réveiller un beau matin, après toutes ces années, et de réaliser que l’on est maintenant partis sur 2 chemins différents, n’est-ce pas ? Et cela nous donne la chance d’ajuster, là ou c’est nécessaire, au lieu de laisser la relation de dégrader sans rien faire. Quand au fait de douter de votre partenaire, c’est une autre paire de manches. Car je suis convaincue que l‘on a des antennes qui sont activées parfois – en général pour une bonne raison. Ce qui signifie qu’il est grand temps de se pencher sur la relation…

Mais si vous doutez de vous-même, de vos capacités, de votre orientation, de vos décisions etc… Je répondrais ici que l’important c’est de garder un certain équilibre. C’est ok de douter, tant que ca ne nous empêche pas d’agir. Bien sur, je peux par exemple douter de mon succès en tant qu’entrepreneur, je peux douter de mes capacités parfois, mais je continue à avancer dans tous les domaines et à accomplir des choses. Parce que je choisis de faire confiance et de croire que tout finira bien (je sais, parfois, nous ne pouvons pas le voir tout de suite de cette façon, cela prend un certain temps ;-)), et de faire confiance à ma capacité de toujours trouver une solution et de me débrouiller quoi qu’il se passe.

Et bien que j’adore échanger des idées et faire du brainstorming avec mes pairs, je suis la seule qui doive faire le boulot et je suis la seule qui puisse décider de ce qui est bon pour moi. Je peux toujours demander des avis extérieurs, mais je dois prendre mes décisions moi-même.

“Doubt everything. Find your own light.” ― Gautama Buddha

Je ne pense pas que ce soit sain de ne jamais douter de rien. Pour moi, être trop sure est aussi malsain que de douter de tout… Ainsi que Voltaire l’a dit, « Le doute est inconfortable, mais la certitude est ridicule ».

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Se fixer des objectifs (ou pas) ?

Bonjour Beauté!

A ce moment de l’année, je n’arrête pas de recevoir des emails sur le sujet suivant : Se fixer des objectifs. Je reçois des vidéos, des méthodes, des invitations à des webinaires… J’adorerais les essayer, les regarder, les faire toutes. Mais en même temps, je me sens plutôt rebelle. Pour poursuivre mon billet de la semaine dernière, le fruit de ma réflexion, c’est que… je ne veux pas me fixer d’objectifs ! J’ai essayé les « dream boards » ou collages de photos qui représentent mes rêves et objectifs, j’ai essayé d’en faire une vidéo à la place, et j’aime bien tout ca,… pour un temps, jusqu’à ce que je n’y pense plus et que je continue simplement à vivre ma vie ! C’est pourquoi ma liste « Etre Faire Avoir » est au dessus de mon ordinateur, sinon je l’aurais oubliée également ! Mais je vais la revoir cette semaine, vu que nous en sommes a la moitié du temps (3 mois ont déjà passé sur les 6 !).

En fait, la seule chose dont j’ai envie en ce moment – au lieu de me fixer des objectifs – c’est de me sentir inspirée et d’être capable d’agir en conséquence ! Je prends le risque de passer pour encore plus chaotique et désorganisée (plus que je ne le suis bien sur !), mais je veux avoir confiance et croire que, au fond de moi, je suis mon propre chemin et que je suis « dirigée » dans la bonne direction, que les bonnes idées m’arrivent, que j’entreprends les bonnes actions.

Alors, cette année, je vais faire tout ca d’une autre manière :

  • je ne me fixerai pas d’objectifs pour 2016 (je ne ferai que mettre à jour ma liste « Etre Faire Avoir »)
  • ce qui veut dire que je n’aurai pas besoin de les revoir ensuite 😉
  • par contre, je vais me pencher sur 2015 et réfléchir à :
    • quelles sont les choses pour lesquelles je suis reconnaissante
    • qu’ai-je appris cette année
    • que vais-je garder pour 2016
    • que vais-je laisser tomber / arrêter de faire en 2016, qui ne me sert plus

Alors et vous ? Quels sont vos objectifs pour 2016 ? (Je plaisante ;-))

Non, sérieusement, j’aimerais beaucoup savoir si vous adorez vous fixer des objectifs et les suivre de près ! Ou allez vous suivre ma rébellion ?

Je vous souhaite une très belle semaine et tout particulièrement de passer de super moments avec vos proches pour Noel!

HAPPY-2