Avez-vous perdu votre étincelle ?

Bonjour Beauté!

Il y a quelques jours, une amie que je n’avais pas vue depuis un certain temps m’a dit qu’elle se faisait du souci à mon sujet, elle pouvait voir que j’avais perdu mon étincelle. Depuis lors, j’ai bien (trop) réfléchi, et j’ai fait face à pas mal de changements d’humeur, alternant entre la tristesse et la colère and naviguant ces eaux troubles aussi bien que possible. Je sais que ce n’est pas encore fini, et c’est ok, mais j’ai essayé d’en trouver la signification et en même temps de l’utiliser à bon escient. Je vous livre mes réflexions et aimerais beaucoup savoir si ca résonne en vous !

La tristesse et la colère sont très souvent intimement liées. Il n’est pas toujours possible de trouver laquelle était là en premier, mais ça n’a pas d’importance. Lorsque l’une est présente, l’autre n’est jamais bien loin. Si quelqu’un vous fait de la peine, vous vous sentirez triste à cause de la peine et en colère contre elle pour vous avoir fait de la peine. Vous pouvez aussi être en colère contre vous-même car vous ne faites pas ce que vous pensez que vous devriez faire, parce que vous n’êtes pas en accord avec vos propres standards, parce que vous vous laissez tomber etc. Dans mon cas, c’est un joyeux mélange du fait que je ne suis pas où je voudrais être (professionnellement parlant – et que je travaille trop), et de vieilles peines qui resurgissent à nouveau je crois.

Ce que j’ai remarqué de positif, dans tous ces hauts et bas, c’est que je ne veux plus rien cacher et que j’ai davantage exprimé mes sentiments et émotions que je ne le fais normalement. Je tends généralement à réprimer tout ça, et cette semaine je ne l’ai pas fait et je me suis sentie bien mieux après, comme si j’avais enlevé un filtre qui bloquait l’expression de mes émotions. C’est arrivé tout simplement, sans que j’aie essayé consciemment de changer quoi que ce soit, plutôt à mon insu en fait !

L’autre point positif, c’est que cela m’a fait ralentir cette semaine, méditer davantage, lire davantage (le tout afin d’éviter une explosion qui menaçait sérieusement). Bien que je n’aie pas encore de solution pour remettre ma vie sur les rails (à savoir un plan d’action), je suis maintenant occupée (nuit et jour) à chercher des indices et de l’aide autour de moi et à l’intérieur de moi.

Pour finir, nous venons d’avoir une nouvelle lune cette nuit, et dans l’une des lettres d’infos que je reçois, elle nous a invités à utiliser cette nouvelle phase lunaire pour : « être ferme mais gentil, rechercher les limites qui créent de la paix en vous et autour de vous, qui permettent à la tendresse et la douceur d’être plus présentes dans votre vie quotidienne, qui renforcent la connexion (à vous-même et aux autres) » (source : Lisa Nagel). Ce message me semble totalement aligné avec ce que je ressens en ce moment, et je ne suis probablement pas la seule dans ce cas…

Dites-moi, avez-vous ressenti ceci auparavant ? Comment avez-vous géré ?

etincelle

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous souhaite une très belle semaine.

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Célébrez-vous (oui, vous !)

Bonjour Beauté!

J’arrive à la fin du premier trimestre, et au numéro 80 de mes emails du lundi, et cela m’a semblé un bon moment pour célébrer. De plus, c’est le printemps, même si nous n’avons pas encore l’occasion de nous en rendre compte, des énergies nouvelles et renouvelées s’amorcent, donc encore plus de raisons de célébrer !

Alors que la semaine dernière, j’ai mis à l’honneur la gratitude, cette semaine il s’agit de fierté, être fier(e) de qui vous êtes. Alors que certains d’entre nous ont tendance l’être pour 2 ;-), la plupart d’entre nous ne le sont pas assez ! Et ce sont ceux-là que je veux encourager aujourd’hui à s’asseoir un moment pour faire ce petit exercice. Je voudrais que vous preniez des morceaux de papier colorés, pour écrire une phrase sur chaque, et que vous les rassembliez ensuite dans un bocal ou une boite. Chaque phrase devrait démarrer par : « Je suis… » ou au moins « Je + verbe d’action » !

  • Vos traits de caractère : nous avons tous un beau mélange de traits dits bons ou mauvais, concentrons-nous ici sur ceux que nous apprécions particulièrement ! En voici quelques uns que j’aime en moi :
    • Je suis créative
    • Je suis résiliente
    • Je suis serviable
  • Vos accomplissements : ne diminuez pas ce que vous avez fait, ne pensez pas un seul instant que c’était complètement normal ou facile, ne vous laissez pas dénigrer la grandeur de ce que vous avez accompli jusqu’ici. Laissez-moi vous donner quelques exemples :
    • Je suis une écrivaine : je suis en train d’écrire mon 80ème MMM and ai bien l’intention de continuer aussi longtemps que je le peux
    • J’ai mis au monde de et élevé avec succès (je m’y emploie encore !) 2 êtres humains magnifiques
    • Je parle 3 langues (je peux m’entendre me dire : oh ce n’est rien, certains en parlent 9… mais je dis a cette petite voix de se taire pour pouvoir réellement me sentir fière de moi)
  • Vos rêves non encore réalisés : nous avons encore le temps, nous ne savons jamais combien exactement, mais nous voulons encore accomplir beaucoup (avez-vous cette liste de choses à faire avant de mourir près de vous ?), n’est-ce-pas ? En tous les cas, moi oui. ! En voici quelques uns que j’ai bien l’intention de réaliser avant de partir :
    • Je vais faire du parapente cette année
    • Je travaille constamment à devenir une meilleure version de moi-même
    • J’ai l’intention de construire ou acheter ou rénover une autre maison

J’espère que mes exemples vous aideront à écrire les vôtres et à vous sentir de très bonne humeur, dites-le moi ! Les déclarer à quelqu’un d’autre aide encore davantage, je suis à votre disposition pour ce faire ! 😉

Copy of The more you celebrate your life, the more there is in life to celebrate.

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Comment se sentir réellement reconnaissant(e)

Bonjour Beauté!

J’ai été sensibilisée à nouveau récemment à l’importance de se sentir positif, afin de créer plus de positif dans nos vies. Quand tout va bien, c’est facile de se sentir positif et reconnaissant pour tout ce que l’on a, et tout se déroule parfaitement. Mais quand ce n’est pas le cas, cela peut devenir (dans mon expérience, et je pense que je ne suis pas la seule dans ce cas) très difficile de se concentrer sur les bonnes choses et de vraiment ressentir la gratitude à l’intérieur de nous. Je vous ai déjà probablement dit que j’avais un journal exprès, dans lequel j’écrivais 3 choses par jour pour lesquelles je me sentais reconnaissante. Mais je ne pense pas que ce soit suffisant. Je pense que ce qui est vraiment nécessaire ici, c’est de ressentir ce sentiment de gratitude au fond de notre cœur. Même si ce n’est que pour une seconde, c’est déjà bien. Mais évidemment, au plus ça dure, au mieux c’est !

Ce que je voudrais faire, c’est de vous donner des questions afin de vous aider à devenir conscient(e) de toutes les bonnes choses dans votre vie, afin que, au lieu de redémarrer une nouvelle liste chaque jour, vous puissiez simplement ajouter à votre liste, et au plus elle grandit, au plus cela devient facile de ressentir de la gratitude (en tous les cas c’est ce que j’espère !)

  • Votre famille: si vous avez toujours vos parents, pouvez-vous ressentir combien vous avez de la chance qu’ils soient toujours là et que vous puissiez encore leur parler, les aimer et être aimé(e) en retour, vous pouvez être là pour eux comme ils étaient là pour vous élever… S’ils sont partis, pouvez-vous penser à tout ce qu’ils vous ont transmis (amour, éducation, valeurs…) et la chance que vous avez eu de les connaître ? Si vous avez des enfants, pensez à tout l’amour que vous pouvez leur donner et recevoir, à comment leur donner le meilleur de vous.
  • Vos relations (amicales et amoureuses) : même si certaines se sont arrêtées, pour celles-ci, pensez à tout ce qu’elles vous ont amené pendant la relation, tout le support que vous vous êtes donnés mutuellement, tous les rires partages, tous les bons moments que vous avez vécus ensemble, les moments où vous étiez vraiment là l’un pour l’autre…Et pour vos relations actuelles, qu’aimez-vous en cette personne, que lui apportez-vous et que vous apporte-t-il/elle ?
  • Vous-même : c’est probablement le plus difficile…Bien qu’il y ait tant à apprécier en nous-mêmes, nous avons tendance à être très exigeant envers nous-mêmes et à ne plus nous apprécier à notre juste valeur… Ne considérons-nous pas notre corps comme allant de soi, et le fait qu’il est supposé fonctionner correctement (si nous le traitons bien), pensez au fait d’être capable de manger, boire, dormir, voir, entendre, parler, ressentir, sentir, bouger, marcher, courir… Et notre cerveau ? Et nos capacités, nos dons, nos compétences ? Et nos traits de caractère, nos qualités ?
  • Votre travail : qu’est ce qui fait que votre journée est une bonne journée, est-ce de vous sentir utile dans votre travail, d’aider les autres, les interactions avec les autres… ? Allez-vous au travail avec plaisir le matin, sachant que vous apprécierez (sinon tout, au moins des parties de) votre journée ?
  • Votre maison : avez-vous pu la choisir ? Est-elle à vous (ou partiellement à vous et partiellement à la banque) ? L’aimez-vous ? Correspond-elle à vous besoins ? est-elle au bon endroit ? Aimez-vous la décoration ? Que préférez-vous dans cette maison ? Pouvez-vous vous rappeler des moments heureux que vous y avez vécus ?

Gratitude est le vin

J’espère que mes questions vous aideront à faire cette liste et à ressentir ce sentiment de gratitude, dites-le moi !:-)

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Que faire quand tout va de travers ?

Bonjour Beauté!

Certaines semaines, vous avez l’impression que votre vie se déroule comme un charme, que tout coule de source, naturellement. Mais à d’autres moments, vous sentez que les choses ne vont pas comme vous voulez et vous vous trouvez en train de vous plaindre que tout va de travers… Et bien, c’était un peu le cas pour moi cette semaine… Que des choses pas graves, comme me blesser un doigt de pied, casser l’écran de mon iPhone pour la deuxième fois, me réveiller à nouveau avec une migraine, ne pas recevoir carte grise de la voiture que nous attendons (depuis plus d’un mois…). Rien de grave, mais énervant tout de même ! Vivez-vous parfois la même chose ?

Du coup, je me suis demandée quoi faire – au lieu de nous plaindre – quand cela nous arrive, alors voici mes idées, bonnes et mauvaises !

  • Piquez une colère: même si ça ressemble à une mauvais idée, arriver à se débarrasser de cet énervement est à mon avis une bonne idée. Un bon hurlement, pleurer, un sac de boxe, tout ceci peut aider (au moins un peu ;-))
  • « Comptez vos bénédictions » : c’est une idée sérieuse et c’est une bonne idée en toutes circonstances. C’est ce que j’ai fait cette semaine pour rester positive (après avoir crié un bon coup quand mon téléphone est tombé par terre). Regarder le bon côté des choses, se concentrer sur toutes les bonnes choses que nous avons, cela nous aidera toujours à nous sentir plus positifs !
  • Concentrez-vous sur ce que vous voulez : c’est en effet très facile de continuer à ruminer sur ce qui ne va pas, mais cela ne peut nous apporter que davantage de ce que nous ne voulons pas, à mon humble avis…Alors, concentrons-nous à nouveau sur ce que nous voulons, de manière positive, et en l’imaginant déjà réalisé (dans mon cas, un iPhone qui marche correctement, une tête dégagée, un corps qui fonctionne correctement…)
  • Concentrez-vous sur l’instant présent : souvent, lorsque nous nous sentons déprimés, il nous suffit de nous concentrer sur le moment présent. Vous n’avez pas besoin de méditer (même si c’est une très bonne idée), mais simplement de vous recentrer et de considérer votre situation actuelle. Concentrez votre attention sur maintenant. Le plus souvent, maintenant tout va bien, nous sommes en vie, la vie est belle, nous avons ce dont nous avons besoin etc.
  • Evaluez si une chose est bonne ou mauvaise : la difficulté est toujours de savoir sur le moment, c’est toujours généralement après que nous comprenons le pourquoi… Et certaines choses ne sont ni bonnes ni mauvaises. Par exemple, à par le fait que ça m’a fait mal pendant 10 minutes quand je l’ai cogné, quelle est la gravité d’un doigt de pied (potentiellement) cassé ? Et mon téléphone marche encore, bien qu’il ait l’air tout triste avec son écran cassé ;-). Rappelez-vous également que parfois, ca peut être un mal pour un bien…
  • Faites quelque chose de nouveau et/ou de créatif : être créative, ca marche à tous les coups pour moi, je suis concentrée sur mon ouvrage, ça me change les idées et ça me rend positive. Même si être créatif n’est pas pour vous, vous pouvez quand même essayer quelque chose de nouveau, ouvrir votre esprit à de nouveaux horizons, explorer un nouveau sujet ou regarder un intéressant documentaire. Peut-être alors, vous aurez également de nouvelles idées, et potentiellement des solutions, à ce qui vous perturbait.

Alors, que faites-vous quand les choses vont de travers ? Je serai ravie de lire vos idées et conseils !

Gardez les yeux

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Comment être votre meilleure amie

Bonjour Beauté!

Aujourd’hui je voudrais vous encourager à agir comme si vous étiez votre meilleur(e) ami(e) et d’être votre meilleur(e) ami(e). Qui, mieux que vous-même, sait comment vous remonter le moral et comment bien s’occuper de vous ? Je sais, quand vous vous sentez un peu déprimée, vous n’en avez pas du tout l’impression, et vous pensez au contraire que vous ne savez plus ce qui pourrait vous aider et vous sortir du puits. Mais je crois que si vous prenez l’habitude de vous traiter comme si vous étiez votre meilleur(e) ami(e), vous serez ensuite moins enclin(e) à déprimer et plus rapide à sortir de cet état…

Voici quelques exemples pour démarrer :

  • Ajoutez des rendez-vous sympas, fun (et éventuellement un peu fous) dans votre agenda. Ceci n’a pas besoin de vous couter beaucoup de temps ni d’argent. Pourquoi ne pas faire une leçon d’essai pour un nouveau sport, souvent les profs de sports offrent des leçons « découverte » gratuitement, et cela ne vous coûtera qu’une heure de votre temps pour découvrir quelque chose qui pourrait même devenir votre nouvelle passion…
  • Invitez un(e) ami(e) à déjeuner. Imaginez 1 à 2 heures de conversation ininterrompue pour se mettre à jour mutuellement de la vie de chacune, pour rire ensemble, pour prévoir de nouveaux moments agréables ensemble… Et pourquoi ne pas vous emmener déjeuner seule ? Avec un bon livre si vous n’aimez pas être seule a une table de resto, ou sans si vous avez envie de vous connecter au le monde extérieur !
  • Faites preuve de compassion et de compréhension envers vous-même. Vous le feriez pour les autres, alors pourquoi ne pas l’appliquer à vous-même, au lieu d’être toujours si exigeant(e) envers vous-même ? Nous sommes toujours si rapides à nous juger durement, mais nous, comme chacun(e), faisons du mieux que nous pouvons compte tenu des circonstances. Nous méritons de la compassion. Nous méritons de l’empathie et de la compréhension de notre situation. Si cela vous semble difficile, essayez simplement de vous regarder avec les yeux de quelqu’un d’autre pour une fois.
  • Utilisez des affirmations et des compliments. Regardez dans le miroir comme si vous étiez une autre personne. Comment complimenteriez-vous cette personne, que voyez-vous en lui/elle ? Peut-être que vous êtes fier(e) d’elle, que vous l’aimez, qu’elle est une personne magnifique, qu’elle est si courageuse, si attentionnée…Et bien, dites tout ca… à vous-même, utilisez le « Je », dites-le plusieurs fois, et faites ceci régulièrement pour créer une nouvelle bonne habitude !

Alors comment vous traitez-vous quand vous êtes votre meilleure amie ? Dites-le moi !

Un meilleur ami est quelqu'un

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine

Après la pluie le beau temps…

Bonjour Beauté!

Mes 2 récentes opérations m’ont fait réfléchir beaucoup (= beaucoup trop). Quand la dermato m’a annoncé, début septembre, que je devais me faire opérer pour enlever un carcinome sur mon visage, j’ai réalisé que j’avais eu tellement de chance de ne pas avoir eu à subir d’opération, ni d’avoir eu de maladie grave, pendant les 50 premières années de ma vie. Le première opération s’est bien passée, mais 2 semaines plus tard, j’ai reçu la mauvaise nouvelle que je devais retourner sur la table car le chirurgien n’avait pas tout enlevé (alors qu’il avait bien pris les marges nécessaires). J’étais complètement dévastée. Ca m’avait pris tellement de temps pour m’accepter telle que j’étais et maintenant il allait falloir que je recommence…

Ca m’a aussi fait me demander si j’aurais eu le courage de lutter, si j’avais eu une forme différente de cancer. Et je cherchais a donner un sens à tout ça. Qu’est ce que j’avais fait (ou pas fait) pour amener dans ma vie quelque chose comme ca ? J’ai cherché dans le décodage biologique mais « abandon » ne m’amena pas loin. Oui, je m’étais sentie abandonnée, mais à part ca, que pouvais-je bien y faire maintenant ?

Le prochain indice vint d’un maitre Reiki (et Medium) qui me dit qu’il s’agissait d’acceptation de soi. La, ça m’a parlé et a résonné beaucoup plus. J’ai alors décidé de préparer un « Manifeste de l’Amour de Soi » pour moi, comme un exercice de réconciliation avec moi-même. Autant j’espère ressembler davantage à celle que j’étais avant (au lieu de moi maintenant, avec une cicatrice rouge de 5 cm, un gonflement sur le coté interne de mon œil gauche – même si je ne me comparerais plus à un tableau de Picasso, comme les premiers jours après l’opération), je sais aussi que ça va prendre (beaucoup) du temps et que je ne serais plus exactement la même.

Alors, je peux choisir de m’aimer de toute façon (et c’est ce que mon mari a dit, Dieu merci) ou je peux choisir de me plaindre et de faire mon deuil de mon moi d’avant. Je peux me donner le temps de faire la paix avec toute cette histoire et continuer à vivre ma vie. Le choix est entre mes mains et aujourd’hui je choisis l’Amour. Que choisissez-vous aujourd’hui ?

Je vous livre mon Manifeste comme exemple et un exemplaire vierge pour vous, si vous le souhaitez

Mado's manifeste de l'amour de soi

manifeste de l'amour de soi

Prenez bien soin de vous et profitez de la vie !

Je vous embrasse, Madeleine