Comment lâcher prise…

Bonjour Beauté!

J’ai ressenti hier que j’avais finalement relâché un peu de pression (c’est-a-dire que je ne me sentais plus comme une cocotte-minute ;-)) et je me suis demandée ce qui s’était passé et comment ca s’était passé. J’ai déjà écrit sur le lâcher-prise (cliquez ici), mais voici mes nouvelles idées sur le sujet :

  • Je revois mes priorités en permanence (c’est-à-dire à chaque fois que quelque chose se passe qui perturbe mon programme bien établi !). en ce moment, j’aurais du être en train de déguster du vin avec notre club de dégustation, mais ma fille cadette était malade hier soir, aussi nous l’avons récupérée de chez ma mère et avons décidé de la garder ici. Alors, même si je manque une bonne dégustation, je suis à la maison, détendue, et heureuse de pouvoir être ici pour elle (Et d’avoir le temps de vous écrire sans stresser) !
  • J’essaie de vouloir moins contrôler, tout en restant plutôt organisée, mais au moins plus détendue face aux imprévus. Nous avons organise pour ce week-end, pour nos amis de notre club de dégustation hollandais, un week-end oenotourisme, rempli (probablement un peu trop !) de visites à des domaines viticoles… Le premier jour, nous étions déjà en retard pour notre déjeuner et première dégustation, alors nous avons appelé et suggéré de commander les plats par téléphone pour faciliter la tache du chef, mais finalement ce n’était pas la peine. Le deuxième jour, même histoire, nous étions encore très occupes à notre première dégustation quand nous avons réalisé que nous serions en retard pour la deuxième… Mais bon, rien de tout ca n’est grave, finalement, n’est-ce-pas ? Les gens sont plutôt compréhensifs quand on leur explique, et si nous en avions manque une complètement par faute de temps, et bien tant pis ! Je continue simplement à apprendre à prévoir moins de choses dans l’agenda pour le prochain week-end oenotourisme ! (oh mon Dieu, ca a un air de déjà vu la aussi !!!)
  • Je me prends (et prends les choses) moins au sérieux ; j’attache moins d’importance a ce qui se passe autour de moi. Cela ne veut cependant pas dire que je passe en dernier (surtout quand aujourd’hui en France c’est la fête des mères !)! Cela veut juste dire que je laisse les choses glisser, sans y être trop attachée, et que j’ai davantage confiance que tout va bien se passer. Ce week-end, nous sommes 10 à la maison. Je ne peux pas prendre soin de tout ni de tout le monde, mais je peux avoir confiance, tout va bien se passer, avec les dégustations et le reste !

Copy of If you ever start taking things too seriously, just remember that we are talking monkeys on an organic spaceship flying through the universe.Joe Rogan

Alors, comment pouvez-vous vous aider en prenant les choses avec un peu plus de légèreté également ? Et en trouvant la dose de lâcher-prise qui vous convient (sans abandonner toutes vos responsabilités non plus !) ? Parfois, il suffit de se poser des questions telles que : Qu’est-ce qui est le plus important pour moi à cet instant ? Puis-je y faire quelque chose ou pas (si non : lâchez prise !!!). Dites-moi quelle est votre expérience à ce sujet !

Et Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

L’Univers a le sens de l’humour…

Bonjour Beauté!

Mes maux de tête ont finalement eu l’air de se dissiper cette semaine, après un mois, et il faut dire que j’ai essayé de prendre mieux soin de moi et de mon agenda. Mais quelque chose s’est passé vendredi après-midi qui m’a fait rechuter, et il est revenu pour la nuit…

J’ai fait confiance au GPS pour me rendre à un rendez-vous, mais cela m’a fait aller dans le centre d’un petit village. Malheureusement, qui dit petit village dit ruelles étroites (ce qui n’était pas indiqué dans le village lui-même). Alors je me suis retrouvée bloquée alors que j’essayais de prendre un virage pour sortir de ce dédale de ruelles. Et j’ai fait de belles rayures sur la voiture. Et je me suis dit que je n’y arriverai pas toute seule, aussi j’ai hélé un maçon qui travaillait pas loin et lui ai demande de venir me guider. Il est gentiment venu et m’a aide jusqu’à ce que je sois correctement engagée dans la ruelle et puisse sortir de la. En sécurité, mais sérieusement énervée. Moi qui étais fière de ne pas avoir fait une seule égratignure à aucune voiture depuis 15 ans, me voici avec de grosses rayures sur celle-là…

Mais bon, je ne peux que l’accepter et passer à autre chose. Ce matin, j’ai finalement reçu le message… En repensant a la voiture, j’essayais de faire rentrer quelque chose trop gros (notre grosse voiture) dans quelque chose de trop petit (les ruelles étroites de Malemort), et je pouvais enfin voir la relation entre ma vie a l’heure actuelle, essayant d’en faire rentrer trop dans mon agenda bien charge… J’ai toujours cru qu’au plus on en faisait, au plus on pouvait en faire. Je dois admettre maintenant qu’il y a une limite à ça, et c’est quand ma tête explose… Ou plutôt, ça devrait être avant qu’elle explose 😉

Donc, ma leçon a moi, une fois encore, est de prendre soin de moi. J’ai l’impression de recevoir des rappels et de ne pas y faire assez attention, alors du coup j’en reçois un gros, voire 2, suffisamment gros pour que je m’arrête et les examine (et demande de l’aide).

On dit qu’on prêche toujours ce qu’on a le plus besoin d’apprendre, et oui je suis une grande avocate de « prendre soin de soi », mais là je dois vraiment l’appliquer à moi-même… Alors mesdames, pouvez-vous me promettre de ne pas faire les mêmes erreurs que moi, et prendre bien soin de vous, ou demander de l’aide avant que ce devienne impossible à gérer ? Rappelez-vous, ce n’est pas une faiblesse que de demander de l’aide, et aucune de nous n’est supposée être une superwoman (encore que ce serait vraiment genial1). Alors, pour honorer ceci, commencez par prendre une pause de 5 minutes pour vous là tout de suite !

Copy of I have come to believe that caring for myself is not self-indulgent.Caring for myself is an act of survival.Audre Lorde

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Permission d’explorer !

Bonjour Beauté!

Et si vous pouviez considérer tout ce que vous faites dans la vie comme une exploration ? Qu’est-ce que cela changerait pour vous ? Cela n’enlèverait-il pas vos attentes, et ajouterait à la place du fun dans votre vie ?

Prenons par exemple un premier rendez-vous avec un gars que vous venez de rencontrer… Au lieu de passer en revue tous les scenarios possibles et inimaginables dans votre tête, et de vous déjà demander déjà si c’est le bon, pourquoi ne pas considérer ce rendez-vous comme une exploration ? Vous devez tout d’abord découvrir si c’est un gars sympa, s’il est intéressé par vous, s’il y a une étincelle entre vous, si vous vous imaginez dans ses bras etc…

Parce que je pense que nous faisons déjà ca, mais seulement dans certains cas, pas pour les choses « importantes ». Quand nous voulons démarrer une nouvelle activité, par exemple le théâtre, ou la batterie 😉 et bien nous y allons une première fois, et nous prenons la température, le prof nous plait-il, sa manière d’enseigner nous plait-elle, et l’activité elle-même, et seulement ensuite nous nous engageons (ou non) sur une année de cours… C’est facile de considérer ca comme une exploration, il n’y a pas d’enjeu, si ca ne marche pas, pas de soucis, n’est-ce pas ?

Tandis qu’avec une relation sentimentale ou un job, parce que ca nous semble beaucoup plus important (et ca l’est !), nous nous stressons à cause du résultat (possible)… C’est comme si nous avions seulement cette chance, peut-être (ou notre vie est finie !). Ou bien nous devons réussir à ce boulot. Car il n’y en a pas d’autre bien sur… Alors, pouvez-vous regarder cela avec d’autres lunettes ? Pouvez-vous être plus joueur(se), plus détendu(e) à propos du résultat, et avoir confiance, car peu importe ce qui va se passer, vous en ressortirez plus sage, avec plus d’expérience, et que vous aurez simplement essayé et exploré les possibilités ? Et que dans le pire des cas, vous savez maintenant ce qui ne vous plait pas ou ne vous va pas, afin que vous puissiez éliminer ca (le type de gars, ou le type de job) de votre liste ?

Essayez-ca la prochaine fois, et tenez-moi au courant !

Copy of Life is a journey, not a destination.

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Vous aimez les surprises ?

Bonjour Beauté!

Nous venons de rentrer d’un week-end à Barcelone, ou nous sommes allés pour célébrer les 50 ans de notre ami Santi. Sa femme avait organise une fête pour son anniversaire, et il n’en savait rien (en fait il n’en voulait pas), mais il était très heureux de voir sa famille et ses amis réunis ! Ca m’a fait réfléchir sur les surprises en général…

Je pense que les enfants adorent les surprises, car pour eux elles sont toujours bonnes, mais quand nous grandissons et devenons adultes, généralement notre réponse c’est que nous aimons les « bonnes » surprises, nous n’aimons pas celles du style une facture inattendue dans la boite aux lettres, ni les mauvaises nouvelles ! Et je me demande si nous n’avons pas perdu notre âme d’enfant, celle qui a la capacité de s’émerveiller facilement…

Alors voilà, j’ai une suggestion simple et facile pour vous cette semaine : surprendre quelqu’un (ou plusieurs personnes !). Vous pourriez par exemple surprendre votre partenaire, vos enfants, ou une personne proche. Vous pourriez organiser une fête d’anniversaire (ou commencer à l’organiser !), ou organiser un week-end en amoureux, acheter un cadeau surprise (ou des fleurs) pour un proche, cuisiner leur plat préféré etc…

Vous pourriez aussi vous surprendre vous-même, c’est-a-dire faire quelque chose d’inhabituel, agir (ou réagir) d’une manière différente, pour changer, être plus spontané peut-être, faire quelque chose d’extraordinaire, essayer des vêtements dans une couleur que vous ne mettez jamais… J’ai décidé par exemple de vérifier si prendre des cours de batterie me plairait, donc j’ai appelé et demande si je pouvais assister à une leçon, et c’était possible, donc j’y suis allée ! Et c’était vraiment sympa, je pouvais difficilement rester immobile sur ma chaise, mes pieds et mes mains battaient la mesure… Alors je pense que je vais me lancer !

Et pourquoi pas (tant que vous y êtes !) réfléchir à : comment pourriez-vous avoir plus de fun cette semaine ? Que devriez-vous ajouter à (ou enlever de) votre agenda pour cela ? Et pour avoir plus de fun dans votre vie en général ? Faites-moi savoir sur le blog ce que vous aurez fait!

Copy of Lead the life that will make you kindly and friendly to everyone about you, and you will be surprised what a happy life you will lead. Charles M. Schwab

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

En faire trop?

Bonjour Beauté!

Je m’assois aujourd’hui à mon ordinateur pour vous écrire, et c’est le 1er Mai, ce qui signifie en France que personne ne devrait travailler aujourd’hui (et que nous devrions toutes recevoir un brin de muguet !). Et bien….

Nous avons eu dans mon groupe Mastermind une intéressante conversation cette semaine, sur le fait d’en faire trop et de dire non… Cela au moment où je leur ai dit que je souffrais de maux de tête depuis déjà plus de 2 semaines d’affilée. Alors l’une d’elles a suggéré que peut être je ne savais pas dire non. Et bien, je sais comment (et je l’explique ici), mais cela ne veut pas dire que je vais l’appliquer… Je crois que mon problème est plutôt de reconnaître quand j’accepte d’en faire trop, ce qui fait que mon corps est oblige de m’envoyer des signaux forts, car c’est probablement la seule chose qui va me faire m’arrêter ou au moins ralentir… Et c’est pourquoi je suis aussi en train de travailler à développer mon intuition davantage, afin de pouvoir détecter les signes avant qu’ils ne soient trop forts !

Vous reconnaissez-vous là dedans ? Vous poussez-vous toujours trop loin ? En faites-vous trop ? Ou ne reconnaissez-vous peut-être pas les signes suffisamment tôt, ce qui fait que vous devez vivre les mêmes choses plusieurs fois avant de commencer à agir différemment ?

La question à se poser maintenant c’est : quelle leçon puis-je en tirer ? Comment agir différemment ? (et bien je dois encore passer des examens pour mes maux de tête mais je pense que la cause principale est le stress !)

Je crois ce qui suit :

  • je devrais être capable de tout faire (après tout, certaines y arrivent, pourquoi pas moi ?)
  • Ca va s’arranger (c.-à-d. devenir moins chargé) après la semaine prochaine, le mois prochain, en juillet etc…

Et en regardant ce que je viens d’écrire, ca m’ouvre déjà les yeux : je me rends compte que c’est ridicule de me convaincre de tout ca, c’est tellement faux ! Je n’ai pas besoin de tout faire (en tous les cas, pas tout d’un coup), et mon emploi du temps ne s’arrangera que si je décide d’en accepter moins, car c’est très facile de rester occupée (et encore, celle qui décide de son agenda, c’est moi, n’est-ce pas !)

Alors, aujourd’hui, en ce 1er Mai, je décide : de passer du temps au moins une fois par semaine à évaluer ma charge de travail pour la semaine, et de m’assurer que j’ai assez de temps pour des activités fun et énergisantes (ce qui pour moi peut être : apprendre, lire, chanter, bricoler, jardiner etc.).

Si ce que j’ai écrit a résonné avec votre situation, je vous encourage vivement à faire un break pour une minute et à bien regarder vos croyances sur ce que vous devriez être capable de faire, et sur qui contrôle votre agenda… Et de vous engager envers vous-même à régulièrement (au moins une fois par semaine, pourquoi pas le dimanche matin ou soir) prendre le temps d’évaluer si vous pouvez faire tout ce qui est prévu ou si vous devez revoir certaines de vos obligations, et enfin si vous avez prévu assez de temps libre pour le fun cette semaine ! Et si vous sentez que c’est difficile de vous engager envers vous-mêmes, pourquoi ne pas prendre un « buddy » à qui ca profitera également et qui vous aidera à tenir vos engagements ?

Life and time are the world’s best teachers. Life teaches us to make good use of time. Time teaches us the value of life.-4

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine