Que crois-tu ?

Bonjour Beauté!

J’ai commencé récemment à lire un livre sur le succès et je voulais partager mes premières réflexions avec vous. Le concept explique dans ce livre est que ce que nous croyons a propos de nous-mêmes influence nos chances de succès. Il s’appelle « Changer d’état d’esprit : Une nouvelle psychologie de la réussite », écrit par Carol Dweck.

Donc, en gros, tout dépend de comment nous approchons les choses, avec un état d’esprit fixe (« je suis né avec une certaine intelligence et cela n’évoluera pas »), ou avec un état d’esprit de croissance (« je peux augmenter mon intelligence si j’y travaille »). Je trouve tout ca fascinant, et j’ai du me poser des questions sur mon état d’esprit. Je suis fière d’étudier en permanence quelque chose afin de développer mes compétences, donc ca tendrait à dire que j’ai un état d’esprit de croissance… Et pourtant, je sens que dans certains domaines il y a des choses que je ne pense pas pouvoir dépasser (comme : « je ne sais pas vendre, je ne sais pas me vendre »). Ca a l’air contradictoire, mais ca signifie seulement que mes croyances sur mes capacités à apprendre, à me développer sont limitées à certains domaines (et complètement inexistantes dans les autres).

Je veux maintenant prendre le temps d’examiner dans quels domaines je crois que ma capacité est fixe, et également pour comprendre comment je peux basculer mon état d’esprit de fixe à croissance, après avoir reconnu ces « limitations ».

A première vue, ca ressemble beaucoup à se débarrasser des croyances limitantes 😉 et je veux revenir sur le sujet avec vous quand j’aurais bien avancé !

Pour l’instant je voudrais vous poser la même question, comment jugez-vous votre état d’esprit, que tenez-vous pour vrai sur vous-même ? Et dans quels domaines vous sentez-vous « fixé » ? Cela pourrait-il être votre capacité à vendre (comme moi), votre capacité à apprendre quelque chose de nouveau, comme un instrument de musique, de gagner de l’argent, de devenir plus organisé, d’apprendre à manifester à votre avantage, ou même votre capacité à renverser vos croyances limitantes en croyances qui vous servent mieux ?…

Believe you can and you are half way there-2

Pour finir ce premier billet de ma 2eme année de blog ;-), je voudrais vous remercier pour vos réponses à mon dernier billet (et il semblerait que les interactions avec moi telles qu’elles sont aujourd’hui vous satisfont), et prévenir Emma et Sonia qu’elles ont gagné une séance de coaching avec moi ! Félicitations à toutes les 2 !

Et je veux enfin vous dire que tous vos messages me font chaud au cœur et que vous n’avez pas besoin d’attendre que je vous le demande pour m’envoyer vos commentaires 😉

Je vous souhaite une très belle semaine!

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Faisons la fête !

Bonjour Beauté!

Nous l’avons fait ! Oui, vous et moi, nous célébrons notre premier anniversaire. Ok, peut-être n’avez-vous pas été avec moi depuis le tout début, mais peu importe, vous êtes là et c’est ce qui compte !

Et je suis fière d’avoir blogué toutes les semaines depuis un an. Non, je ne prévois pas d’arrêter bientôt ;-). Je prévois de continuer et de continuer à me sentir inspirée, et si possible de vous inspirer également. C’est amusant que chaque semaine je reçoive des retours de certaines d’entre vous, comme certaines semaines il y en a quelques unes qui résonnent avec mon billet, et d’autres semaines c’en est d’autres, j’adore recevoir vos retours et lire vos messages et ca me motive pour continuer ! Même si vous ne lisez pas mon billet toutes à chaque fois, le fait que vous soyez toujours là veut dire beaucoup et est très important pour moi ! Alors un grand merci à vous du fond du cœur !

Comme je vous écris, assise a mon ordinateur, je peux lire cette carte que j’ai reçue il y a déjà longtemps de mon amie Agnès, sur laquelle il est écrit : « Le bonheur n’est pas une destination, c’est une façon de vivre ». J’en ai fait ma devise, et j’arrive à la suivre et vivre de cette façon. Ca n’a pas été facile, mais je peux dire que je suis heureuse la plupart du temps de nos jours. Cependant, il me manque quelque chose en ce moment. Ce qui me manque, ce n’est pas l’amour, ce n’est pas le travail, ce n’est pas ma communauté de femmes autour de moi, ce n’est pas le soleil, j’ai tout ca et ca me rend heureuse jour après jour. Ce qui me manque en ce moment, c’est ma destination.

Alors, même si je vis de manière plutôt heureuse, je veux, je choisis de me reconnecter avec ma raison d’être, et c’est ce que je déclare aujourd’hui. Il se peut que cela n’arrive pas directement, pas aujourd’hui, mais je sens que c’est ma prochaine priorité, de prendre du temps pour moi et de me demander ce que je veux (encore) accomplir, vivre, comment je veux me sentir etc. J’ai même pense a refaire un mood board (ou collage en français !), pas pour le produit fini, mais pour l’exploration en elle-même, pour le fait de prendre une photo et de me demander comment elle me fait me sentir et si c’est ce que je veux ressentir… Il y a des choses dont je suis sure cependant : que je veux continuer a aider les autres a se développer et se sentir mieux, que je veux un jour aller a Bali pour y faire une retraite, que je veux faciliter des retraites moi-même…

Je voudrais maintenant vous inviter à jouer avec moi et à me faire savoir de quelle manière que peux vous aider au mieux. Par exemple en répondant à ces 3 questions :

  • sur quels sujets aimeriez-vous que j’écrive ?
  • de quelles manières voudriez-vous interagir avec moi : en face à face, avec des vidéos, des challenges, des rencontres en groupe, des cercles en ligne, tout ce que vous pouvez imaginer, dites-le moi !
  • Qu’aimeriez-vous gagner (qui vienne de moi évidemment !) ?

A la fin de la semaine, je choisirais une gagnante et vous ferai savoir dans le prochain billet qui et quoi !

ON NOW-2

Merci encore d’être la avec moi !!!

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Pourquoi changer ?

Bonjour Beauté!

Le changement peut être très inconfortable. Pour la plupart d’entre nous, il l’est définitivement, la plupart du temps. Et au minimum, cela demande des efforts de notre part. Changer de boulot, déménager, changer de pays, devenir un parent, démarrer une nouvelle relation sentimentale ou se séparer de son conjoint, nos enfants quittant le nid familial, le décès d’un proche, toutes ces situations peuvent être très éprouvantes à traverser.

Alors pourquoi devons-nous traverser tout ca ?

Je vous propose les raisons suivantes :

  • Ne pas changer devient plus inconfortable que changer. Si nous sommes bloqués dans une relation sentimentale qui part dans la mauvaise direction, et nous n’avons (plus) aucun espoir de la rendre meilleure, alors la séparation apparaît comme la meilleure solution, même si cela signifie devoir faire traverser cette épreuve à vos enfants (et à vous-même) pendant un certain temps. Si nous sommes bloqués dans un job, et la seule chose dont nous avons envie le matin en nous réveillant c’est de rester au lit, il est grand temps de chercher un autre job…
  • Si nous ne changeons pas, nous ne pouvons pas attendre des autres (ou de la situation) qu’ils changent. Ainsi que le dit Tony Robbins, « Si tu ne changes rien, rien ne change ». Nous voulons peut-être que notre conjoint soit plus sensible à nos besoins, nous voulons peut-être que les gens nous respectent davantage, mais si nous ne bougeons pas nous-mêmes, comment vont-ils se rendre compte que nous voulons autre chose ? Pour recevoir du respect des autres, il nous faut commencer par nous respecter nous-mêmes et par clairement poser nos limites. S’ils ne comprennent pas le message, pas grave, nous savons quoi faire 😉
  • Changer c’est apprendre. Je ne sais pas pour vous, mais je suis avide d’apprendre and je veux toujours apprendre quelque chose de nouveau et me développer mes capacités, mes compétences. Alors je saisis (presque) chaque occasion d’apprendre. Même si ca peut être très effrayant. Quand je me suis lancée dans l’entreprenariat et j’ai commencé à aller à des rencontres de réseau, j’ai du parler à des étrangers et me présenter… Quand j’ai commencé à enseigner, en face d’une trentaine d’étudiants, moi, la timide et introvertie Madeleine, j’ai du surpasser ma grande peur et aller bien au delà de ma zone de confort… Mais je suis toujours là, et j’apprends toujours, d’autres choses, mais j’apprends toujours…
  • Votre environnement change et vous devez vous adapter. Peut-être pas votre raison préférée pour changer, je l’admets, mais cela reste une bonne raison pour apprendre, et se développer. C’est donc un bon moment pour évaluer vos besoins, vos envies, et voir s’ils sont toujours satisfaits… Et si la réponse est non, prenez vos responsabilités et réclamez ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin, et considérez cela comme une autre chance d’évoluer en tant qu’être humain.
  • La seule constante, c ‘est le changement (comme disait Héraclites). Dans ce contexte, ne pas bouger est équivalent à reculer… Nous ne pouvons pas plus arrêter le changement que nous ne pouvons arrêter le temps, donc acceptons le changement avec plaisir au lieu de le résister !

“By changing nothing, nothing changes.”Tony Robbins-2

Je vous souhaite une très belle semaine remplie de changements (positifs) !

Je vous embrasse, Madeleine

Comment choisir vos lunettes ?

Bonjour Beauté!

Même si j’ai vraiment besoin d’une nouvelle paire de lunettes, et j’ai souvent des difficultés à choisir le modèle et la couleur qui me va le mieux, ce n’est pas exactement le sujet d’aujourd’hui ;-).

Je veux vous parler des lunettes que vous utilisez pour regarder le monde. Nous avons tous des lunettes. Nous voyons tous un monde différent, base sur notre vision de comment fonctionne le monde, sur notre éducation, notre système éducatif, notre religion etc. Et peut-être que nos lunettes nous aident, ou non.

Souvenez-vous, quand nous tombons amoureux, nous voyons le monde à travers des lunettes roses ! Tout autour de nous nous semble beau, simplement parce que nous sommes amoureux… Et souvenez –vous également que quand nous sommes déprimés, tout nous semble noir ou gris…

Avez-vous déjà entendu parler du jeu de management inventé par Edward de Bono, les 6 chapeaux pour penser ? (Cliquez ici si vous voulez en savoir davantage). L’idée est que chaque chapeau est d’une couleur différente et représente une façon de penser. En portant mentalement l’un de ces chapeaux, nous endossons le rôle qui correspond et nous nous exprimons en conséquence. Par exemple, le chapeau vert symbolise la créativité, donc la personne le portant va chercher de nouvelles possibilités, des alternatives, de nouvelles idées et de nouveaux concepts. Alors que la personne portant le chapeau jaune va explorer tout ce qui est positif sur le sujet et se montrer optimiste. Et si vous portez le chapeau noir, vous vous faites l’avocat du diable et allez rechercher toutes les difficultés et dangers, et tout ce qui pourrait mal se passer. Donc bien que ce dernier soit parfois utile, en excès il est carrément déprimant !

Alors… Savez-vous de quelle couleur est le chapeau que vous utilisez le plus souvent ?

Et vous savez quoi, le mieux dans tout ca, c’est que vous avez le pouvoir de choisir, à partir de maintenant (au cas ou vous ne vous en seriez pas encore rendu compte ;-)). Je sais que cela peut paraître difficile d’essayer de basculer votre humeur, de passer de déprimé a positif en une seconde, mais je suis également sure que cela aide beaucoup de vous visualiser en train de porter l’un de ces chapeaux colorés (ou lunettes, si vous préférez !).

Evidemment, changer de chapeau ou de lunettes ne va pas (encore) changer le monde autour de vous, mais cela va changer ce sur quoi vous vous concentrez, et c’est déjà beaucoup ! Quand je dis aux gens que je ne regarde pas le journal télévisé, beaucoup sont surpris, comme si ca ne leur viendrait jamais à l’idée de ne pas le regarder, et certains me prennent pour une folle ! Mais pourquoi fais-je cela ? Simplement parce que je ne veux pas que mes journées soient polluées par la négativité ambiante, je choisis de me focaliser sur ce qui est positif à la place. Je serai de toute façon au courant de toutes ces horreurs qui se passent dans le monde car je tomberai dessus sur Facebook, ou quelqu’un m’en parlera, mais au moins je décide ce que je regarde à la télé, et je décide de me concentrer sur le positif dans ma vie et autour de moi.

Et cela nous ramène (encore une fois) à la Loi de l’attraction, car au plus on voit du positif, au plus on remarque toutes ces bonnes choses pour lesquelles on se sent reconnaissant, au plus on va en attirer davantage.

Pensez-vous que vous pouvez essayer ? Vous focaliser sur le positif, mettre un chapeau jaune pour un moment (ou des lunettes roses), et laisser de coté (autant que possible) la négativité autour de vous ? Même si c’est le moment de faire votre déclaration d’impôt, ou de remplir des papiers ennuyeux, pouvez-vous regarder cette tache avec optimisme et en voir le bon coté ?

If you had a different concept of yourself, everything would be different. Neville-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine