Comment être plus créative ?

Bonjour Beauté!

Si vous me connaissez un peu, vous savez déjà que je suis très créative, une manuelle qui adore faire du crochet, coudre et bricoler en général (et écrire !). Et si je ne crée pas pendant un certain temps, ca me démange et ca me manque !

Etre créative, c’est plus que ca, plus que le bricolage, plus que de créer de nouvelles choses. Pour moi, c’est aussi faire les choses d’une manière différente, réfléchir différemment, trouver des solutions innovatives etc…

Parfois, cependant, notre source créative se bloque et nous avons l’impression de ne plus l’être. Jusqu’à ce qu’il se passe quelque chose qui vienne ouvrir la source à nouveau ! L’un des plus beaux compliments que j’ai reçus de mon premier cercle, en Décembre, était de l’une des participantes qui m’a dit être rentrée chez elle et avoir immédiatement sorti des placards toutes ses fournitures de bricolage, et s’est mis à bricoler et coudre. J’ai adoré entendre ca !

Mais il y a évidemment d’autres choses que vous pouvez faire pour retrouver votre belle énergie créative sans avoir besoin de vous joindre a l’un de mes cercles de femmes (bien que vous soyez la bienvenue ;-)), donc je vous livre ci-dessous mes astuces !

  • La 1ere chose, c’est d’avoir de la place dans sa tête. Quand vous êtes (trop) occupé(e) avec toutes les tâches journalières, et n’arrivez qu’à avancer un jour après l’autre, il n’y a pas de place libre, donc pas de place pour votre créativité. Comment pouvez-vous faire de la place ? Pouvez vous en faire moins ? Pouvez-vous arrêter (même si momentanément seulement) de faire certaines choses ? Pouvez-vous déléguer quoi que ce soit ? Pouvez-vous passer moins de temps sur Facebook 😉 ? Pouvez-vous méditer davantage ? Personnellement, je suis ravie que les vacances arrivent, ca veut dire un peu moins de travail et un peu plus de temps pour moi 🙂
  • Faites-en une routine. Sur ma liste de Etre Faire Avoir, j’avais mis de faire au moins un jour de bricolage par mois. Et la seule manière de le faire vraiment, c’est de le planifier dans votre agenda. Et ca aide également de prévoir de le faire avec un(e) ami(e)… Je prévois du temps avec mon amie Michèle d’un mois sur l’autre et nous cousons ensemble. Même si je n’arrive pas à en faire plus, c’est déjà quelque chose. Et je vous écris toutes les semaines, évidemment 😉
  • Démarrez petit. Prendre vos crayons de couleur et acheter un livre de coloriage pour adultes est déjà quelque chose que vous pouvez faire facilement, et il n’y a pas de limite de temps inferieure ou supérieure. Si tout ce que vous pouvez faire, c’est 10’ de temps en temps, c’est déjà quelque chose ! Mais sachez que quand vous commencez a colorier, le temps passe très vite alors faites sonner votre téléphone 😉 ! Une autre activité qui ne prend pas trop de temps, c’est de faire un bouquet de fleurs sauvages. Allez marcher dans la nature, cueillez les fleurs et arrangez les en revenant de votre promenade.
  • Challengez-vous à modifier votre regard sur les choses. Par exemple, regardez votre maison, et si vous avez envie de changement, regardez-la comme si vous la découvriez pour la première fois. Ensuite demandez-vous si vous pourriez changer certaines choses de place, ce que vous pourriez ajouter ou au contraire enlever…
  • Ne vous mettez pas la pression pour y arriver. Si votre truc c’est l’écriture par exemple, n’attendez pas de vous même que vous écriviez directement le roman de l’année en une seule passe. Au contraire, ce dont vous avez besoin, c’est d’écrire régulièrement mais pour le plaisir, afin de vous laisser aller à la légèreté de l’écriture, et vous verrez bien plus tard ce que vous pouvez faire de ce que vous avez écrit. Si c’est la peinture, et bien peignez. Pour le plaisir. Pour être tellement dans l’instant présent que vous en oubliez le temps qui passe…
  • Remarquez la beauté environnante. Allez marcher dans la nature, observez les feuilles qui apparaissent sur les arbres, les fleurs qui ne demandent qu’ à éclore, écoutez le bruissement des feuilles au vent, écoutez les oiseaux. Ou allez faire un tour en ville et admirez la beauté de l’architecture des bâtiments, leurs couleurs, la lumière par une belle journée ensoleillée…

Creativity is Intelligence having FunAlbert Einstein-2

Je vous souhaite une très belle semaine ! Et faites-moi savoir comment votre créativité est revenue !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Pourquoi il est bon de douter…

Bonjour Beauté!

Je ne pense pas avoir déjà rencontré de personnes qui traversent la vie sans douter une seule fois, que ce soit eux-mêmes ou les autres. Et ca me semble très normal. Même si je reconnais que ca puisse être plutôt énervant parfois 😉

Supposons que vous doutiez de votre carrière, peut-être de votre prochain changement de job. Et bien, vous ne saurez pas si c’était la bonne chose a faire (ou pas) jusqu’à ce que vous changiez de job, car nous n’apprenons pas aussi bien des expériences des autres que nous apprenons de notre propres expériences. Et ce qui est mauvais pour l’un peut être la meilleure chose pour un autre. Et ce qui a pu être bien à un moment donné peut ne plus l’être quelques temps plus tard, car nous changeons en permanence.

Supposons que vous doutiez de votre relation sentimentale ou de votre partenaire. Je pense que c’est assez sain de « revisiter » ensemble, périodiquement, une relation, pour s’assurer que l’on est toujours sur le même chemin et que l’on regarde toujours dans la même direction. Et c’est certainement beaucoup plus sain que de se réveiller un beau matin, après toutes ces années, et de réaliser que l’on est maintenant partis sur 2 chemins différents, n’est-ce pas ? Et cela nous donne la chance d’ajuster, là ou c’est nécessaire, au lieu de laisser la relation de dégrader sans rien faire. Quand au fait de douter de votre partenaire, c’est une autre paire de manches. Car je suis convaincue que l‘on a des antennes qui sont activées parfois – en général pour une bonne raison. Ce qui signifie qu’il est grand temps de se pencher sur la relation…

Mais si vous doutez de vous-même, de vos capacités, de votre orientation, de vos décisions etc… Je répondrais ici que l’important c’est de garder un certain équilibre. C’est ok de douter, tant que ca ne nous empêche pas d’agir. Bien sur, je peux par exemple douter de mon succès en tant qu’entrepreneur, je peux douter de mes capacités parfois, mais je continue à avancer dans tous les domaines et à accomplir des choses. Parce que je choisis de faire confiance et de croire que tout finira bien (je sais, parfois, nous ne pouvons pas le voir tout de suite de cette façon, cela prend un certain temps ;-)), et de faire confiance à ma capacité de toujours trouver une solution et de me débrouiller quoi qu’il se passe.

Et bien que j’adore échanger des idées et faire du brainstorming avec mes pairs, je suis la seule qui doive faire le boulot et je suis la seule qui puisse décider de ce qui est bon pour moi. Je peux toujours demander des avis extérieurs, mais je dois prendre mes décisions moi-même.

“Doubt everything. Find your own light.” ― Gautama Buddha

Je ne pense pas que ce soit sain de ne jamais douter de rien. Pour moi, être trop sure est aussi malsain que de douter de tout… Ainsi que Voltaire l’a dit, « Le doute est inconfortable, mais la certitude est ridicule ».

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

5 conseils pour trouver votre équilibre

Bonjour Beauté!

Après 2 semaines passées à combiner un nouveau job à temps-partiel et mes autres activités, je suis encore occupée à trouver mon équilibre travail-vie privée, comme j’ai l’impression qui je suis constamment en train de jongler. J’ai lu récemment (je ne me rappelle plus ou, désolée !) que l’équilibre que je recherche n’existe pas, car nous allons à gauche, puis à droite, puis à gauche, mais il n’existe aucun point d’équilibre au milieu, nous bougeons en permanence (un peu comme un GPS qui réajuste sa course en permanence ;-)). Et peut-être que c’est vrai. Trouver son équilibre, c’est un peu comme chercher le Saint Graal…

Mais, de la même manière, quand la vie vous force a revoir qui vous êtes et ce que vous voulez vraiment, vous allez très probablement chercher un nouvel équilibre, et aller à gauche et à droite plusieurs fois avant de se stabiliser quelque part au milieu.

Je pense qu’il est important de garder ce qui suit à l’esprit :

  • Nous (en fait, tout le monde sur terre ;-)) sommes un « travail en cours », et nous le serons toujours. Et c’est génial ! Car cela nous donne de l’espoir ! Rappelez-vous, « la seule constant dans la vie est le changement », disait Héraclite il y a déjà longtemps… Du coup, nous ne serons jamais « finis », car nous voudrons toujours plus, ou quelque chose d’autre, alors nous ferions mieux d’accepter ca dès maintenant !
  • Nos priorités changent, nos gouts changent. Ce que vous désirez aujourd’hui peut être différent demain. Quand je revisite ma liste Etre Faire Avoir, je l’ajuste, j’enlève des choses et j’en rajoute. La base peut rester la même (J’adore toujours apprendre de nouvelles choses et je veux toujours une nouvelle voiture ;-)) mais certaines choses n’ont pas la même priorité qu’il y a quelques mois. Alors prenez le temps de revoir vos priorités régulièrement !
  • Prenons un jour après l’autre. Dans un jour donne, avez-vous assez de choses qui vous donnent de l’énergie, comparé à celles qui vous pompent de l’énergie ? Ou peut-être vous en avez davantage, car vous avez pris un jour de repos et c’était un jour entièrement pour vous ;-). Et si ce n’est pas le cas, comment pouvez-vous encore équilibrer cette journée avec quelque chose de positif et qui vous tient à cœur ?
  • La vie nous teste. Tous. Les. Jours. N’avez-vous pas ce sentiment également ? nous déclarons que nous voulons quelque chose, et puis quelque chose d’autre nous arrive, comme pour dire : êtes-vous sur ? et pourquoi pas ceci ? La vie nous propose de nouvelles leçons tous les jours, et de nouveaux tests également ! C’est à nous de choisir si nous voulons apprendre cette nouvelle leçon – ou pas. Sinon, l’occasion se représentera plus tard, sans aucun doute. Donc, si nous ne voulons pas l’apprendre aujourd’hui, c’est tout à fait permis de remettre ca à plus tard…
  • Ne vous comparez pas, je répète, ne vous comparez pas aux autres. Vous trouverez toujours quelqu’un qui pourra en faire plus, faire mieux, faire plus vite etc.… Donc se comparer aux autres est mortel, car vous ne serez jamais satisfait de vous ainsi. vous pouvez, par contre, vous comparer à qui vous étiez auparavant, tant que c’est à votre avantage 😉 Oui, nous vieillissons (je préfère dire nous nous bonifions ;-)), peut-être pouvons-nous moins en faire qu’avant, mais regardez combien nous sommes devenus plus « sages », nous en savons bien davantage sur la vie, nous avons grandi et nous avons accompli beaucoup !

There is no such thing as work-life balance. Everything worth fighting for unbalances your life.” ― Alain de Botton-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

3 conseils pour gérer votre niveau d’énergie

Bonjour Beauté!

Je ne pourrai jamais assez insister sur l’importance de se connaître bien. Car se connaître, c’est aussi savoir ce que l’on veut et ce que l’on ne veut pas, et cela nous permet de poser et respecter nos limites, et également de grandir et nous développer quand nous le décidons. Et si nous nous rendons compte que quelque chose ne nous convient plus, nous pouvons agir en conséquence.

Nous avons tous une certaine quantité d’énergie à notre disposition. C’est comme cela que nous fonctionnons. Certains d’entre nous en ont davantage (je pense par exemple a une amie a moi qui m’impressionne régulièrement par son niveau d’énergie très élevé;-)) et certains d’entre nous en ont moins. Parfois nous sommes au creux de la vague et nous en avons momentanément moins et c’est tout a fait normal. Certaines choses que nous faisons nous donnent de l’énergie (quand nous aimons ce que nous faisons, nous pourrions y passer tout notre temps…) et certaines pompent notre énergie (comme des gens négatifs, ou ne pas aimer notre travail, ou nous pousser a faire quelque chose qui ne nous convient pas etc.).

Evidemment, idéalement, nous aimerions en être toujours conscients et prendre nos décisions en les basant sur notre baromètre énergétique. Mais nous ne sommes que des humains et parfois nous sommes trop ambitieux (prévoir trop de choses dans notre agenda – c’est moi par exemple) ou bien nous oublions combien ces amis sont négatifs et combien nous nous sentons lessivés après les avoir vus (oh la joie d’avoir beaucoup d’empathie…).

Et puis il y a le besoin et le désir d’expansion, de croissance. L’entreprenariat est une très bonne école pour cela, car cela nous force à grandir tout le temps. Mais vous n’avez pas besoin d’être un entrepreneur pour avoir des opportunités de développement personnel, la vie vous en apporte assez ! Quand elles sont là, sur un plateau d’argent, c’est à vous de les regarder, et de les accepter avec grâce ou de les décliner poliment – pour l’instant. Et si vous ressentez de la peur à l’idée d’expansion, c’est ok, c’est probablement votre ego qui essaie de vous protéger des dangers J.

J’aimerais finir en vous donnant quelques clés :

  • avant de prendre une décision, demandez-vous toujours : cela va-t-il me donner de l’énergie / pomper mon énergie / avoir un impact neutre sur mon niveau d’énergie ? Si la réponse est : pomper, dites Non, et si vous ne vous sentez pas de dire Non, demandez-vous alors comment vous pouvez compenser cette perte d’énergie, par exemple en faisant quelque chose d’autre qui vous rendra cette énergie perdue (une bonne partie de rigolade, regarder un bon film, une promenade dans la nature, une conversation agréable avec un bon ami etc…)
  • Il est permis de changer d’avis. Bien sur que oui ! Si vous avez prévu trop de choses et vous sentez que vous ne pouvez plus suivre, c’est ok d’annuler certaines choses et de simplement admettre que ca vous fait trop, ca ne fait pas de vous un(e) raté(e)… Apres tout, si vous ne vous arrêtez pas à temps, votre corps vous le rappellera plus tard et ce ne sera pas un signe très subtil quand ca arrivera…
  • Si vous avez des amis qui sont – presque – toujours en train de pomper votre énergie, vous avez différentes options : arrêter de les voir (un peu radical je suis d’accord), les voir moins souvent, vous protéger avant d’aller les voir (par exemple en vous visualisant dans une bulle de lumière dans laquelle rien ne peut pénétrer). Si vous les avez vus et vous retrouvez épuisé(e), danser pendant 5’ sur une musique endiablée (même si vous n’avez qu’une envie, celle de vous écrouler sur le canapé) vous débarrassera de cette énergie négative et vous vous sentirez rapidement beaucoup mieux.

I'm not lazy, I'm on energy saving mode-3

Si vous avez d’autres stratégies, j’aimerais beaucoup les connaître, partagez-les ici !

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Harmonie, prendre soin de soi et égoïsme

Bonjour Beauté!

Vous devez penser que c’est une bien étrange combinaison que je vous propose aujourd’hui… Et vous devez également savoir combien je recommande de prendre soin de soi et de s’aimer, car c’est par nous-même que tout commence…

Soin de soi et Harmonie :

Je crois que nous ne pouvons pas avoir de relation harmonieuse avec une autre personne si nous ne prenons pas correctement soin de nous et de nos besoins. Prendre bien soin de nous signifie que nous sommes ceux qui peuvent combler nos désirs et que nous ne nous attendons pas a ce que quelqu’un d’autre le fasse pour nous. Laissez-moi vous donner quelques exemples :

  • Si nous avons besoin d’une bonne rigolade, comment pouvons-nous nous la donner ? Peut-être en regardant l’un de nos comiques favoris sur You Tube, ou ce film que nous aimons tant et qui nous fait rire a chaque fois ? (pour moi ca serait Un poisson nomme Wanda ;-))
  • Si nous avons besoin de tendresse, pouvons nous faire un gros câlin a notre chien ou chat, ou serrer bien fort une amie dans nos bras, ou passer un moment tranquille sur le canapé avec un plaid bien chaud et douillet ?
  • Si nous avons besoin de partager et d’échanger sur quelque chose qui nous tient a cœur, qui pouvons nous appeler pour cela ? Ou pouvons nous peut-être l’écrire dans notre journal afin de nous le sortir de l’esprit ?

Vous voyez, ce n’est pas tant le fait d’être capable de tout donner à nous-même, mais c’est de savoir ce qui peut nous donner ce dont nous avons besoin, et d’agir en conséquence, au lieu d’attendre d’une autre personne qu’elle sache ce dont on a envie ou besoin sans même le dire, et qu’elle soit capable de prévoir nos envies et nos besoins.

Quand nous y arrivons, toutes nos relations seront automatiquement plus harmonieuses, car nous ne nous attendons pas à ce que l’autre remplisse un manque ; nous n’avons pas de manque à remplir…

Et à partir de là, c’est également beaucoup plus facile de donner et de prendre soin, d’être sympa et gentille avec les autres, car nous prenons déjà soin de nous.

Soin de soi et Egoïsme :

C’est là ou ca se complique. Quand est-ce que le soin de soi devient trop, quand est-ce que prendre bien soin de soi devient de l’égoïsme ? Comment pouvons-nous faire la différence ? D’après le dictionnaire, la définition de l’égoïsme est : « Attachement excessif porté à soi-même et à ses intérêts, au mépris des intérêts des autres. »

C’est, comme toujours, quand une chose devient excessive qu’elle n’est plus saine.

Alors, comment pouvons-nous arrêter avant, et pouvons-nous arrêter avant ?

Je n’en suis pas sure, disons que ca demande de la pratique… La plupart du temps, nous ne nous en rendrons pas compte avant que ca soit fait, avant que nous ayons dit cette chose blessante, qui a paru à l’autre que nous ne faisions pas attention à lui, car nous étions trop occupes avec nous-même. Avec un peu de chance, l’autre personne ne nous en voudra pas (trop longtemps) et nous préviendra de notre égoïsme. Avec moins de chance, ca nous retombera dessus comme un boomerang… Mais après quelques fois, je suppose que nous allons en prendre conscience et faire davantage attention à ce que nous disons et à comment nous le disons, pour ne pas que ca se reproduise. Comme je doute que nous soyons réellement égoïstes…Voici une citation qui résume bien tout ca à mon avis : « Ne permettez jamais à votre ego de diminuer votre capacité d’écoute. » Gary Hopkins.

Et je veux en profiter pour demander à mes amis : si jamais je fais preuve d’égoïsme, s’il vous plait dites-le moi que je puisse rectifier le tir immédiatement 😉

“You are only afraid if you are not in harmony with yourself.” ― Hermann Hesse-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine