Tiens bon, l’aide est en route ☺

Bonjour Beauté!

(en Anglais, ca sonne beaucoup mieux et c’est une chanson de Whitney Houston : « Hold on, help is on the way » ;-))

Il y a une semaine, j’ai manifesté quelque chose que j’avais demandé : un job à temps partiel pour compléter mes activités et apporter du beurre dans les épinards. Apres avoir célébré cela dignement, le temps passant, j’ai commence à ressentir du stress (de ne pas arriver a tout combiner…) et à avoir des difficultés à dormir. Ca a culminé avec un presque-lumbago hier, autant de signes qui m’ont ordonné de stopper et de m’écouter. J’ai donc annulé ce que j’avais prévu ce week-end afin de bouger le moins possible, et décidé de me reposer autant que possible. J’ai aussi ressorti ma ceinture spéciale mal de dos.

Pourquoi vous dis-je tout ca ? Parce que j’ai pense au Support, celui que l’on s’octroie et celui que l’on reçoit, celui que l’on demande et celui que l’on reçoit sans demander, et j’ai trouve important de vous partager ici mes idées sur le sujet.

  • Evidemment, je crois que nous devrions être les premiers à réfléchir a ce dont nous avons besoin, et à nous le donner autant que possible. Alors… S’agit-il de repos dont nous avons besoin, d’une épaule réconfortante, d’un endroit temporaire pour échapper à notre quotidien, quelqu’un a qui déléguer (le ménage, la cuisine), de prévoir moins (de rdv, de clients etc.) dans notre agenda, est-ce plus d’exercice physique, prendre davantage soin de soi, ou un gros câlin ? Voyons ce qui nous aiderait a sortir de notre souci / surmenage / déprime etc.… Dans mon cas, c’était un mélange de tout ca et du coup je me suis beaucoup reposée, j’ai enlevé des choses de mon agenda, j’ai délégué le ménage pour les 4 prochains mois, et je me suis promis de ne pas me surmener (les filles je compte sur vous pour vérifier de temps en temps !)
  • Beaucoup d’entre nous ont des difficultés à demander de l’aide. Nous nous sentons peut-être trop vulnérable et ne voulons pas laisser voir cette part de nous. Ou peut-être pensons nous être « trop » pour les autres. Et pourtant, ce que les autres pensent de nous n’est que le reflet de ce qu’ils sont, pas de ce que nous sommes. Donc si nous ne nous accordons pas de montrer une part de nous, c’est que nous la réprimons, nous ne voulons pas la voir. Et pourtant, sommes nous gênés ou bien touchés quand un ami nous montre sa vulnérabilité, et pensons-nous de nos amis qu’ils sont des fardeaux ?
  • Donc, comme premier pas je vous propose d’être simplement honnête avec votre famille/ vos proches et de leur dire la vérité : admettons que nous entrons dans notre cave mais aimerions beaucoup qu’on nous en sorte, ou que nous voulons rester seul pour un moment jusqu’à ce que nous refassions surface ? Ou que nous adorerions qu’ils viennent prendre le the et nous faire un câlin sans avoir a le demander ? Nos proches devineront de toute façon que quelque chose ne va pas, que ce soit par notre absence de nouvelles ou par le son de notre voix…
  • Et si nous demandions de l’aide à notre équipe invisible ? Afin de manifester du support, des idées créatives, du nettoyage dans votre agenda, peu importe. Je suis par exemple coupable de ne pas demander assez, alors que l’on nous dit qu’ils sont simplement en train d’attendre que nous leur demandions…
  • Meme si cela reste un challenge, essayons et demandons a au moins une personne quelque chose dont nous avons besoin et qui nous aiderait a nous sentir mieux.
  • Et vous savez quoi : quand vous vous aidez en faisant toutes ces choses, vous recevez automatiquement de l’aide d’autrui également (c’est le fameux : « aide-toi le Ciel t’aidera » …)

Alors allons-y et soyons notre meilleur ami !

The only way to have a friend is to be one.-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Publicités

Pas besoin d’un amoureux pour la St Valentin : 11 idées pour vous aimer ☺

Bonjour Beauté!

Ce week-end, c’était la St Valentin, et même si je considère ca (comme beaucoup) comme une fête commerciale, je peux quand même devenir romantique en ce jour. Notre fille nous a offert en cadeau son argent de poche pour aller au restau tous les 2, et cela nous a sacrement touches ! (Nous avons répondu que nous irions tous ensemble bientôt à la place ;-))

Cette part romantique en moi veut parler d’amour, plus concrètement de comment nous pouvons prendre soin de nous-même comme un amoureux le ferait. Alors je vous livre mes idées, je suis sure que vous en aurez d’autres également, n’hésitez pas à les partager sur le blog !

  1. La plus évidente : offrez-vous un cadeau, comme des fleurs, un bijou, un ensemble de lingerie. Apres tout, qui mieux que nous-même sait quelles fleurs nous préférons, et quelle forme de soutif nous va le mieux…
  2. Prendre soin de soi : faites-vous plaisir avec un bon bain parfumé, avec des bougies tout autour, prenez un bon livre et éventuellement un verre de vin (ou un bon thé), et profitez de ce temps de relaxation (n’oubliez pas de rajouter de l’eau chaude après un certain temps !)
  3. Partagez : appelez une bonne amie que vous n’avez pas eue depuis longtemps pour un conversation agréable, soyez sure d’appeler une amie positive afin de générer de l’énergie, pas d’en perdre ! Ne ragotez pas, mais refaites le monde et parlez de vos rêves.
  4. Planifiez: Consultez votre liste de choses à faire dans cette vie (ou Bucket List) et planifiez votre prochaine action sur la liste. Et si vous n’avez pas encore fait cette liste, il est grand temps de vous y mettre !
  5. Ecrivez : écrivez-vous une lettre d’amour, dites vous ce que vous aimez en vous, parlez de vos qualités, de vos traits de caractère, et également ce que vous aimez dans votre physique. Essayez d’être aussi exhaustive que possible. Remplissez au moins une page A4, et plus que ca c’est encore mieux !
  6. Soyez dans l’émotion : procurez-vous un bon DVD ou louez-en un pour la soirée. Un film que vous voulez voir depuis longtemps, ou un film que vous avez déjà vu maintes fois et qui vous fait toujours rire (ou pleurer ou les deux, comme vous préférez)
  7. Soyez physique : vous avez le choix : yoga, Pilates, un jogging, danser en musique, faire du hula hoop, le sport que vous préférez. Allez générer ces endorphines !
  8. Dans la nature : allez marcher (ou courir) et prenez le temps dont vous avez besoin pour ressentir, sentir, écouter et vous détendre. Vous pouvez même enlacer un arbre pour en ressentir sa force ! Et si vous avez un chien, vous faites déjà des promenades, alors soyez simplement encore davantage dans le moment présent, et un avec la nature environnante.
  9. Faites l’enfant : c’est le moment d’utiliser ces livres de coloriage pour adultes, ou de créer quelque chose avec vos mains (j’ai montré à mes filles comment faire un attrape-rêves ces jours-ci), ou jouez (faites un high score sur Just Dance a la Wii par exemple, ou n’importe quel autre jeu ou vous pouvez vraiment être un enfant), vous pouvez aussi faire un câlin à votre doudou préféré, manger des bonbons et du Nutella…
  10. La voie du Feng-Shui : débarrassez-vous des choses inutiles ! Oh je peux déjà sentir la résistance, la votre et la mienne, quand j’entends ces mots… Et portant, après avoir rangé ne serait-ce qu’un tiroir, on se sent déjà tellement mieux ! Alors c’est le moment de jeter ces vieux sous vêtements usés, donner ce dont vous ne vous servez plus etc. et assurez-vous de rassembler les souvenirs tous ensemble dans un coffre au lieu des les avoir tous éparpillés dans la maison !
  11. La voie spirituelle : méditez et décidez de ressentir de l’amour à l’intérieur de votre être (l’amour est la plus haute fréquence…). Quand vous y êtes, envoyez-le autour de vous, à vos enfants, à vos parents, à vos ami(e)s, à vos animaux etc. pour quelques moments. C’est très agréable !

J’adorerais savoir lesquelles vous faites déjà régulièrement afin de prendre soin de vous. Et si vous avez d’autres idées, j’adorerais les connaître afin de rendre cette liste encore plus grande !

Et si vous habitez dans ma région, une autre manière de prendre soin de vous est de venir assister à l’un de mes Cercles de Femmes 😉

SINCE 1991-2

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

Comment utiliser le langage pour se sentir mieux ☺

Bonjour Beauté!

Avez-vous remarque combien de fois par jour vous utilisiez des mots comme « Je dois…, Je devrais…, Il faut que… ». Moi je l’ai remarque ! Et je suis probablement coupable de faire la même chose, mais il est tellement plus facile de le remarquer quand ce sont les autres qui disent quelque chose comme ca 😉

Mes amies me connaissent maintenant suffisamment et font déjà attention a leur choix de mots, elles sont habituées a ce que je les reprenne et leur demande : « Vraiment, tu dois faire ca » ou « Devrais-tu vraiment… ? ». L’autre mot que j’entends souvent – et celui-là je n’ai pas encore réussi a l’éliminer moi-même de mon langage, c’est « Je veux… ».

Il existe des livres entiers dédiés a l’utilisation du langage, j’en ai lu un ou deux (entre autres : « Conscious language : The logos of Now » de Robert Tennyson Stevens, je ne sais pas s’il a été traduit), mais je veux choisis ici simplement vous donner les manières les plus simples de remplacer les plus courants :

  • Au lieu de : « Je dois faire ca, je devrais faire ca, il faut que je fasse ca», utilisez : « Je choisis de faire ca », ou « Je décide de faire ca ». Dans le premier cas vous vous positionnez en victime, dans le deuxième vous êtes responsable de vos actions, et c’est une énorme différence ! D’autres options pourraient être : je mérite, je profite, j’affirme, j’ai.
  • Au lieu de : « Je veux être comme ceci », dites « Je suis comme ceci » ou « Je choisis d’être comme ceci ». Utiliser « Je veux » est simplement déclarer votre désir a l’Univers qui va continuer a prouver que vous le désirez (et donc ne pas vous le donner !!!). « Je suis » est le plus puissant, et « Je choisis » est plutôt bien également !
  • Nous utilisons également des phrases négatives, du style : « Je ne peux pas, je ne sais pas »… ou qui contiennent des mots a consonance négative comme « bloque, difficile » etc. Vous pouvez toujours re-phraser d’une manière positive, même si au moment ou vous le faites ca ressemble plus a un mantra que vous répétez que votre réalité du moment. Par exemple : « C’est trop dur » peut devenir « Je choisis que ca soit facile »
  • Un autre mot que vous pourriez enlever de votre vocabulaire est « essayer ». Dire « J’essaierai… » est simplement vous donner une chance d’y échapper ou de ne pas réussir, avouez… Je vous suggère de le remplacer par « Je le ferai »… Parce que quand vous vous engagez à faire quelque chose, vous faites votre partie du travail !
  • Et s’il vous plait je vous en supplie, ne dites plus jamais « ca me tue… » si vous ne voulez pas tomber malade !!!

FRENCH-2

Même si je ne vous ai présenté la qu’une infime partie, si vous pouvez maintenant faire attention aux mots que vous utilisez et déjà faire ces petits changements que je vous ai cité, je vous garantis que vous vous sentirez mieux ! Et le fait de faire attention à ce que vous dites et de devenir conscient de votre choix de mots est déjà un bon premier pas 🙂

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine

 

 


 

4 croyances qui pourraient vous empêcher de prendre des décisions

Bonjour Beauté!

A 3 reprises aujourd’hui, le sujet de la prise de décision m’est apparu, de différentes façons, ce qui m’a fait conclure que c’était un signe suffisant pour que j’écrive sur le sujet !

Prendre une décision est un processus qui peut sembler difficile à beaucoup, et pour ma part, je sais que c’est devenu beaucoup plus facile avec le temps (et ma propre évolution, si j’ose dire ;-)). C’est pourquoi je veux partager avec vous aujourd’hui les croyances limitantes que nous devrions briser afin de nous faciliter la vie !

  • Vous pensez : « Une décision est définitive, on ne peut pas revenir dessus ». Et bien, quand on y réfléchit, il y a en fait très peu de décisions qui sont irrévocables. La seule qui me vient à l’esprit est celle d’abandonner notre corps terrestre. Toutes les autres ne sont pas nécessairement définitives. Cette croyance ne fait que nous mettre la pression afin de prendre la « bonne » décision. Cependant une décision reste valide uniquement jusqu’à ce que l’on change d’avis ou en prenne une autre. Laissez-moi vous donner quelques exemples. J’ai change de carrière maintes fois, et plus d’une fois je me suis dit « ca y est, je ne pourrai jamais retourner en arrière » (en laissant derrière moi les industries alimentaires) ou, « ca y est j’ai trouvé ma place » (en rejoignant les Ressources Humaines). Et pourtant je suis retournée dans les industries alimentaires en rejoignant Unilever, des années après avoir bascule sur une carrière dans l’informatique, et dit au revoir à mes années d’étude. Enfin, après avoir rejoint les Ressources Humaines, j’ai réalisé que je ne m’y plaisais pas autant que ce que je croyais…
  • Vous vous dites : « Je dois en savoir plus, en apprendre davantage avant de pouvoir prendre une décision ». J’étais comme ca, je ne voulais pas me prononcer ni prendre de décision sans avoir toutes les cartes en main, tous les détails que je jugeais nécessaires. Puis j’ai appris à me faire confiance, à faire confiance a mon intuition. Et ca a complètement change ma prise de décision ! Je peux encore rassembler tous les détails si on me le demande, mais je n’en ai plus besoin.
  • Vous considérez que « c’est plus facile de laisser les autres décider pour moi ». Les autres, ou le destin, ou les circonstances… Oui c’est plus facile, mais est-ce mieux ? Je ne pense pas ! Nous sommes tous responsables de nos vies et ce que nous en faisons, même si beaucoup d’entre nous se déchargent de cette responsabilité et préfèrent endosser un rôle de victime. Mais quand nous savons que notre vie dépend de nous seuls, nous préférons alors être aux commandes et prendre nos décisions nous-mêmes.
  • Vous croyez que « prendre une décision est une affaire sérieuse ». Et bien, est-ce que la vie est uniquement une affaire sérieuse ? Le but de la vie n’est-il pas de faire l’expérience du Bonheur, de la Joie ? Quand nous avons la Joie comme but, prendre une décision devient quelque chose d’amusant, de joyeux ! Je prends le rouge ou le noir ? Je vais à gauche ou à droite ? Tous les chemins mènent à Rome, n’est-ce pas ? Et si vous tombez sur le mauvais garçon, et bien, vous pouvez toujours changer d’avis, non ? 😉

You cannot change your destination overnight. You can change your direction.-2

J’adorerais savoir si vous avez rencontré d’autres croyances limitantes qui vous gênent pour prendre des décisions facilement, ou si vous avez au contraire des croyances qui vous aident !

Je vous souhaite une très belle semaine !

Je vous embrasse, Madeleine